Accéder au contenu principal

L’homosexualité est un péché ? Et alors !

La question est depuis quelque temps devenue un cliché dans les entrevues avec nos futurs « élus ». Monsieur le futur Député/Sénateur/Président, êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Quelles que soient les nuances apportées, la réponse – qui est immanquablement négative – commence de façon tout aussi cliché : Je suis chrétien … En mettant de côté, l’inanité de la question – il n’existe aucun projet de loi et encore moins de proposition de loi sur le mariage pour tous en Haïti – c’est cette chrétienté brandie en guise de gage de moralité qui m’excède le plus. Vous êtes chrétiens ? D’accord. Pourquoi cela devrait-il avoir une quelconque incidence sur la marche de la République ? Pourquoi votre culte particulier devrait-il décider de la vie de tout un peuple ? Vous croyez en Dieu. La Bible est son code de lois. Soit. Gardez-la dans sa juridiction : l’Église. N’essayez pas de l’imposer au monde dans lequel vous êtes mais dont vous n’êtes pas (Jean 17, 14-18). Vivez votre foi et laissez les autres vivre les leurs. Ils vous rendront la pareille.

Au sujet du mariage pour tous, beaucoup s’acharnent à démontrer à quel point l’homosexualité n’est pas naturelle et s’oppose à la volonté de Dieu. Un mâle, expliquent-ils avec une rare intelligence, c’est fait pour être avec une femelle. C’est naturel. Il n’y a qu’à voir les animaux. Un mâle. Une femelle. C’est tout simple. C’est surtout simpliste et faux parce que ce serait sans compter que 1500 espèces animales ont été répertoriées comme ayant des comportements homosexuels.  Le fait est que la nature est bien plus « créative » que nous ne voulons l’admettre, se moquant de toutes nos constructions des sexes et des genres:

Le débat n’est pas là toutefois. Sur bien des points, nous, les êtres humains, sommes probablement les êtres les moins « naturels » qui soient sur cette planète. J’utilise,  pour vous parler,  une machine conçue par l’Homme, couchée sur un lit qui se trouve dans une chambre d’un appartement d’un immeuble eux aussi conçus par l’Homme. Je porte des vêtements et des chaussures. Je me déplace avec une voiture. Je trouve à manger dans un supermarché et non en cueillant et en chassant ma nourriture … Je pourrais continuer encore longtemps mais vous avez saisi : Je suis loin d’être « naturelle ». Vous aussi. Nous pourrions presque dire, pour paraphraser, que nous sommes dans la nature mais pas de la nature. Alors, même si aucune autre espèce ne présentait de traits homosexuels, l’argument ne serait pas recevable. La loi de notre corps (l’habeas corpus) est notre première liberté. Si nous décidons d’exercer cette liberté avec quelqu’un du même sexe, c’est notre droit le plus fondamental.

Un autre argument, celui de la tradition, est encore moins recevable. Les traditions ne sont pas figées pour toujours. Elles changent avec le temps. Dans la Bible elle-même, le mariage a désigné l’union entre un homme (Abraham), sa sœur et sa servante ; un homme (Israël), deux sœurs et leurs deux servantes ou encore un homme (Salomon), la fille du Pharaon, sept cent femmes et trois cents concubines. Au Bénin, jusqu’en 2004 où, juridiquement, elle est devenue l’exception, la polygamie était la règle et concernait, en 2011, 35% des femmes. Chez les mormons fondamentalistes de l’Utah continue la pratique des « soeurs épouses » alors que dans certains pays musulmans, le verset 3 de la sourate 4 sert de justificatif. Au cours de l’Histoire, 85% des sociétés humaines auraient permis le mariage polygame. Le mariage monogame est une invention relativement récente. En faire une tradition immuable procède de l’ignorance, de la mauvaise foi, ou des deux.

Reste l’argument du péché, de l’acte contraire à la volonté de Dieu. La référence la plus citée vient du Lévitique chapitre 18, verset 22:

Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme : ce serait une abomination.

À moins de jouer aux petits malins pour pointer l’impossibilité de la chose, étant donnée la différence d’équipements, le texte semble assez clair. Il est toutefois tout aussi clair, un peu plus loin (Lévitique 19, 20) quand il interdit d’accoupler des bestiaux de deux espèces différentes; d’ensemencer un champ de deux espèces de semences et de porter un vêtement tissé de deux espèces de fils. Ce verset sera d’ailleurs utilisé pendant longtemps pour interdire un autre type de mariage : celui entre personnes de « races » différentes. Le Lévitique – et la Bible, en général – est riche d’autres interdictions que presque plus personne aujourd’hui ne prend au sérieux  … On est en droit de se demander pourquoi s’attarder sur celle relative aux relations sexuelles entre hommes, en particulier.

Certains hommes homosexuels poursuivent cette logique jusqu’à sa conclusion évidente et replacent le Lévitique dans son contexte historique de règles destinées à des bergers nomades du Moyen-Orient, il y a environ 6000 ans. Ils essaient ainsi de s’approprier l’histoire de David et Jonathan pour tenter de trouver une validation de leurs choix dans la Bible. C’est leur droit, certes, mais je crois qu’ils commettent la même erreur que ces vodouisants haïtiens qui se font fort d’établir des similitudes entre le Dieu biblique et le Grand-Maitre vaudou dans une tentative de prouver la respectabilité de notre religion ancestrale. Ils ont oublié les paroles de Boukman au Bois Caïman et par une triste méprise d’un syncrétisme né sous la contrainte – par peur, notamment, du « blanchiment » – ces praticiens du vaudou essaient de prouver qu’ils sont aussi civilisés que ceux qui pratiquent la religion imposée à leurs ancêtres de la façon la plus barbare qui soit. Car, enfin, se faire «  blanchir » n’avait rien d’une partie de plaisir. Celui qui osait défier le christianisme en conservant les statuettes, amulettes et autres signes visibles de sa fidélité aux dieux de l’Afrique était écorché vif (on lui enlevait l’épiderme en laissant apparaître le derme, d’où le nom du supplice), et devant public, pour servir de leçon à ceux qui seraient tentés de suivre son exemple. S’il est vrai que le Père Labat, dans sa grande sagesse et son infinie bonté, avait concocté une excellente mixture faite de citron et de piment pour éviter la gangrène – il fallait protéger le précieux et coûteux bois d’ébène – l’effet était tout sauf anesthésiant et beaucoup s’évanouissaient sous tant de douleurs.

Aujourd’hui, c’est ce même christianisme intolérant qui vaut à de nombreuses personnes homosexuelles à la Jamaïque, en Ouganda ou encore au Nigéria d’être ostracisées, maltraitées, emprisonnées, tuées … par les leurs. C’est ce même christianisme intolérant qui, en nous entrainant dans un faux débat, menace l’intégrité physique de nombre de nos frères et sœurs. C’est ce même christianisme intolérant qui essaie de nous forcer dans un manichéisme primaire où n’existe plus que le Noir et le Blanc ; Dieu et le Diable ; la Vertu et le Péché.

Dans ce monde binaire, même les tons de gris sont présentés comme diaboliques alors que le monde réel est tellement plus coloré. Il y a du rouge comme le sang versé par nos ancêtres pour notre liberté, du vert comme la pelouse d’un terrain de football, du bleu comme la belle et claire mer des Caraïbes, du jaune comme la chair d’une mangue bien juteuse … et aussi du fuschia … comme le fuschia parce que c’est beau, vibrant et impénitent.

Si vous préférez vivre en noir et blanc, c’est votre choix. Nous devons le respecter. Mais si d’autres vivent avec des couleurs, c’est aussi leur choix. Vous devez le respecter. Nous comprenons votre volonté de ne pas pécher contre votre Dieu. Toutefois, ne peut pécher que celui qui croit. À croyances différentes, péchés différents. L’article 30 de notre Constitution garantit la liberté de culte. Ce qui vaut pour l’un doit aussi valoir pour l’autre.

Il y a quelques heures, j’ai appris que deux des questions les plus fréquentes posées à Google à propos de Dieu sont « Pourquoi Dieu m’a-t-il fait noir ?» et « Pourquoi Dieu m’a-t-il fait gay ». Ce top 3 est complété par « Pourquoi Dieu m’a-t-il fait laid ? ». Ces questions d’une incomparable tristesse ne sont pas sans rapport avec l’intolérance croissante de bien trop de chrétiens. Elles militent difficilement en faveur du Dieu qui est amour dont le Christ est venu annoncer la bonne nouvelle. Ne croyez-vous pas ?

Cet article est également disponible en : Créole

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

32 pensées sur “L’homosexualité est un péché ? Et alors ! Laisser un commentaire

  1. Pour ma part, étant universitaire, finissant en psychologie à l’Université Notre Dame d’Haïti, j’estime qu’un tel article mérite de faire son petit chemin et qu’il soit vu et discuter dans les enceintes mêmes de nos lieux de réflexion. Nous devons vraiment dépasser certains complexes, Legrand Bijoux et tant d’autres se sont penchés sur ces sujets. On est en 2016, le phénomène de sous-culture est en essor chez nous, alimentant un imaginaire collectif déjà contaminé où des vieux atteints de démences ou encore des handicapés se font lapidés par la foule parce qu’ils seraient lougarou.
    Les sous-cultures finalement ne font que créer plus d’espace entre nous et nous empêche une réelle rréconciliation identitaire.
    Pour ne pas aller trop loin, il est temps qu’on apprenne à nos enfants que chaque personne est une autre personne qui peut avoir ses propres choix, ses propres désirs, ses propres ambitions. Et c’est parce que nous sommes différents que la vie est intéressante.

    • Merci pour cette belle réflexion. J’ai lancé ce blogue pour faciliter le partage des idées. Discutez-en avec vos collègues à l’université et venez nous en faire un petit rapport. Je le publierais avec bonheur.

  2. Près de 80 % des Haïtiens se disent catholiques, 16 % sont protestants (10 % baptistes, 4 % pentecôtistes, 1 % adventistes, 1 % autres). Pour les religions non chrétiennes, ils sont 3 % (Islam, Judaïsme, Bouddhisme, Bahaïsme) et 1 % de la population n’est rattachée à aucune religion ou se dit athée. (Cairn info/revue histoire monde et cultures religieuses 2014-1 page-7. Clorméus Lewis Ampidu, « Introduction », Histoire, monde et cultures religieuses 1/2014 [n° 29], p. 7-14)

    Logiquement, quatre-vingt-dix-neuf pour cent des croyants censément fidèles condamnent avec fermeté « la pratique de l’homosexualité ». Pourtant 75 % des filles « restavèks » deviennent des objets sexuels, elles sont à maintes reprises violées, non seulement par le père, mais aussi par d’autres hommes/garçons de la famille (Les restavèks, plaie ouverte d’Haïti, Le Devoir), encore qu’elles vivent dans des sociétés dont les valeurs saintes dépassent le mont Everest.

    C’est souvent devant ces faits que je sors mon : « Tu me niaises ?

  3. Tres beau texte je m’y retrouve a travers tes lignes .
    la tolerance , enfin c’est pour quand ?
    Dans un autre monde je crois .

  4. Je trouve que ce texte est logique , ose et en meme temps les contextes dans lesquelles on utilise les versets bibliques sont mal fondes car les traductions originaux disent l’oppose.

    • Que disent-elles donc ces traductions originales ? Et d’où viennent-elles ? Qu’est-ce qui permet d’en attester l’authenticité ? Et surtout en quoi cela change-t-il quoi que ce soit à l’argumentaire présenté ici ?

  5. Profond. Recherché. Travaillé. Il manque les références bibliographique mais c’est tellement articulé dans les arguments avancés qu’on peut avoir tendance à banaliser cette « petite faille ».
    Comme l’a dit la finissante en Psychologie ça serait utile qu’un maximum de gens lisent cet article ne serait-ce que pour éveiller en eux ce « et si… » du doute qui fait avancer le débat.
    Puisse la démarche de questionnement et d’ouverture nous servir aussi dans ces prises de position où il sait être question des « choses/choix de la Cité ».

  6. J’ai lu ce texte avec beaucoup d’attention.il y a en effet du vrai la dedans mais….. En dehors de la religion en soit, pourquoi l’homosexualité commence a prendre de l’ampleur Que recemment? ne serais ce pas une strategie des “maitres du monde” pour controler la surpopulation??? Autre choses.pourquoi les homo veulent adopter un enfant??? Choisir l’homosexualité “naturellement” c’est choisir de ne pas avoir d’enfant( en dehors de la technologie).ne demander pas a un hetero de mettre au monde des enfants pour vous quand meme.aussi pourquoi infliger a un enfant cette histoire de deux papa ou deux maman.l’homosexualité est un choix alors rester dans votre affaire n’imppliquer pas un bb la dedans s’il vous plait.

  7. J’ai lu ce texte avec beaucoup d’attention.il y a en effet du vrai la dedans mais….. En dehors de la religion en soit, pourquoi l’homosexualité commence a prendre de l’ampleur Que recemment? ne serais ce pas une strategie des « maitres du monde » pour controler la surpopulation??? Autre choses.pourquoi les homo veulent adopter un enfant??? Choisir l’homosexualité « naturellement » c’est choisir de ne pas avoir d’enfant( en dehors de la technologie).ne demander pas a un hetero de mettre au monde des enfants pour vous quand meme.aussi pourquoi infliger a un enfant cette histoire de deux papa ou deux maman.l’homosexualité est un choix alors rester dans votre affaire n’imppliquer pas un bb la dedans s’il vous plait.

    • Je suis hétéro et d’ autres personnes comme moi ne haient pas les homosexuels . Je vais répondre à tes questions .
      Pourquoi maintenant ?
      Depuis beaucoup d’ année et même de siècles les homosexuels sont tués , sont rejetés parce qu’ ils sont homosexuelles . Jusqu’ en 1973 , l’ homosexualité n’ était plus considérée comme une maladie . En 1993 , que l’ organisation de la santé ne considérait plus l’ homosexualité comme une maladie .
      Et beaucoup des années 2000 , les chaines ou images en raisonnance homosexuelles ont été supprimées ainsi ce qui a changé et l’ évolution des pensées . Beaucoup de personnes se sont rendus compte de la cruauté et de la monstruosité perpétrés contre les homosexuels .
      Avant d’ être homosexuel , C’ est une personne qui tombe amoureux d’ une autre personne mais de même sex comme l’ hétérosexualité .
      Homosexualité et hétérosexualité sont juste des mots qui qualifient mais ce n’ est n’ est pas lié à l’ individus lui même et déjà les bisexuels existent et les pansexuels .
      Ce sont des qualitatifs mais cela ne détermina pas un individus .
      Un enfant a besoin d’ amour .les hétérosexuels ne sont pas vraiment un exemple dans le cas de l’ éducation des enfants . Combien d’ enfants vivent avec un parent à cause des divorces de plus en plus croissants dans les couples hétérosexuels . Combien d’ enfants sont abandonnés par ces même parents hétérosexuels ? Combien d’ enfants sont à la rue parce que ces même parents hétérosexuels sont irresponsables ? Combien d’ enfants sont violés ou maltraités dans ces parfaits familles hétérosexuels .
      Beaucoup malheureusement !
      L’ homosexualité n’ est pas une sorte de maladie .L’ homosexualité est juste comme l’ hétérosexualité ou la bisexualité , ce sont des mots scientifiques et cela n’ a aucun lien avec l’ individus . Deux personnes tombent amoureux ou amoureuses . L’ homosexualité n’ est plus le seul terme scientifique qui existe , il y’ a les bisexuels et les pansexuels .
      Les enfants veulent du bonheur .
      Entre un enfant soit élevé par un père et une mère et ses parents sont des alcooliques ou il voit son père qui prend sa mère pour un tambour , pour moi ce n’ est pas vraiment un atout pour critiquer des personnes . À quoi ça sert de faire autant d’ enfants si on n’ est pas capable de leur nourrir . Beaucoup d’ enfants sur la planète meurent de faim , beaucoup finissent dans un orphelinat parce qu’ ils ont été abandonné ou beaucoup sont tués avant qu’ ils naissent . Si il y ‘ à bien où les enfants souffrent , C’ est dans l’ hétérosexualité , ainsi on ne peut lancer la pierre à des personnes quand nous même avons du sang sur la main .
      Un enfant veut juste se sentir aimer .
      Un enfant veut se sentir aimer et au delà de deux pères ou deux mères . C’ est l’ amour des personnes , de deux parents . Les humains doivent apprendre à être plus humain . Nous tous savons ce que le faites d’ être rejetés peuvent faire mal .
      Déjà le siècle dernier avec Hitler qui gazifiait les juifs parce qu’ ils les qualifiaient d’ impur . Il l’ a décimé et tué des millions de juifs parce ce que le seul crime était d’ être juif .
      Et déjà , le racisme , ces noirs qui étaient vendus en esclavage , traités de sous hommes ou roués de coup , tout çà parce qu’ ils étaient noirs . Déjà , tout argumentait avec les racismes alors es ce ainsi l’ humanité ne comprend t il pas que la haine n’ est pas de l’ amour . Détester ou haïr , C’ est le symbole de la cruauté .
      Privés des personnes de droits à cause de ce qu’ ils sont , C’ est inhumain !
      Je me rappelle un forgeron qui décapiter parce qu’ il l’ a une relation avec la princesse de son royaume .
      Ne voyez vous pas que tous ces actes de barbarie , de méchanceté sont liés ?
      L’ amour est le mot de l’ humanité .
      L’ amour est le centre de tout . La même raison qu’ un homme et une femme veulent avoir des enfants est la même raison que deux hommes ou deux femmes veulent avoir des enfants , parce qu’ ils veulent donner de l’ amour à ce petit être vivant , parce qu’ ils veulent que ce petit être ne soient jamais seul .
      Hétéro , lesbienne , gay , bisexuel , sont tous des mots , l’ amour est plus grand que Çà et refuser ou rejeter les personnes pour qui ils aiment , ne nous fait pas different de ce Hitler ou de ce raciste ou de ce sexiste .
      L’ amour est ce qui construit le monde , la haine est ce qui la détruit .

  8. Ton article est bien . Les homophobes connaissaient juste la haine .
    Un enfant a besoin d’ amour . Des enfants sont élevés par un père et une mère . Beaucoup de ces enfants souffrent . Les enfants qui sont dans les orphelinats , sont des enfants nés d’ un et d’ une mère mais regarde où ils sont . La plupart de ces enfants ont été abandonné par les parfaits parents hétérosexuelles . Beaucoup d’ enfants vivent avec un des parents , à cause de l’ augmentation de divorce dans les couples hétérosexuelles .
    Le don de sperme ou une mère porteuse est également utilisé par les couples hétérosexuelles ainsi ces idiots d’ homophobes qui disent qu’ ils ne nous disent pas de faire un enfant pour eux. Ils sont des idiots , pourquoi ? Parce que les couples hétérosexuels pratiquent la même chose .
    Je suis hétéro mais c’ est claire qu’ un enfant n’ est pas un facteur .
    Le nombre d’ enfants maltraités ou violés dans les couples hétérosexuels sont en augmentation croissant alors comment peut t on critiquer des personnes quand nous même on a autant de défaut .
    Tous les jours , les enfants sont abandonnés .
    Un enfant veut juste de l’ amour . Quand vous insultez les homosexuels vous êtes comme Hitler . Ce sont les homphobes qui sont contre nature .

  9. Très beau texte,
    Vous avez soulevé la question avec tant de délicatesse et d’équilibre. C’est un sujet tabou que personne n’en veut en parler. Je me souviens d’un défenseur des droits de l’homme ici en Haïti qu’on avait demandé sa position sur l’homosexualité ; comme réponse il faisait mention que son organisation ne se penche pas sur l’homosexualité. Ici, les gens ont tendance à croire que l’homosexuel c’est celui qui ne sent pas déranger par cette pratique et celui qui affiche un comportement homophobe ne l’est pas.

  10. Très beau texte, belles argumentations.
    C’est de loin le meilleur que j’ai à ce jour à ce sujet.
    Felicitation

  11. Men Camille ou gen tan konn li. ou gen logik nan zo kabes ou! mesi manman! Mesi sitou pou rapel istorik sou konpotman sekxyel limanite. M te toujou konnen abitid nou ak tradisyon yo evolye ak tan epi depan de ki kote, men done on bay yo, m pat konn anyen ladan yo. Kenbe fem!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils