On a retrouvé Opont

L’un de vous m’a envoyé cette magnifique photo de notre ancien matador suprême, grand prêtre de nos messes électorales, accomplisseur d’exploits et prestidigitateur accompli. Je me réjouis de voir que les Haïtiens et Haïtiennes du pays continuent de suivre, et de près, les aventures de celui qui, par un beau jour d’été 2015, alors qu’il…

Revisiter Babel 

Ce billet a été publié pour la première fois le 20 mai 2008 sur un blogue désormais défunt. En ces instants où nos Senatus scribendi font référence à la religion du pays dans leurs lois mal écrites, il m’a semblé indiqué de le partager avec vous.  Dans un merveilleux jardin, un fils et une fille,…

À nos pères

Aujourd’hui, nous fêtons nos pères. Presque par obligation. Comme un prix de consolation offert parce que nous avons tant célébré nos mères, il y a un mois, que ne pas penser aux pères serait presqu’indécent. Ce n’est pas une question d’amour. Nous avons beau les aimer, nous ne savons pas leur dire. C’est qu’ils ne…

#EnvantèNanLeta

Aujourd’hui, 3 mai 2017, marque la fin du délai accordé par le Président de la République pour la transmission de l’ »inventaire à jour du parc d’automobiles de l’ensemble des services publics » au Bureau du Premier Ministre, au Ministre des Finances et à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif.  En effet, il y…

Non, votre argent ne travaille pas pour vous

Ce sont les gens qui le font. Les gens qui triment et s’épuisent à produire de la valeur. Les gens qui achètent les produits et les services fournis par les premiers. Ce sont eux qui font marcher l’économie. Ce sont eux qui créent de l’emploi. Votre argent, pas plus que la terre du temps des physiocrates,…

Parlons français

Ces derniers temps, le français lie et délie des langues. Nos parlementaires, sur qui nous aimons taper et qui nous le rendent bien, nous ont offert une panoplie de fouets, cravaches et martinets  à faire pâlir d’envie le divin marquis. Chiffres romains, mutisme forcé, difficultés de langage … ils nous ont gâtés et nous, nous en avons joui….

Les 100 premières heures: protocole, promesses et production nationale

Le 7 février 2017, Jovenel Moïse, Chevalier de la banane, est devenu le 58ème président haïtien, lors d’une cérémonie d’investiture marquée par une désorganisation manifeste et de sérieux problèmes de protocole. Depuis, celui qui a obtenu le soutien de moins d’un dixième de l’électorat – un demi-million de voix – s’est vite attelé à la tâche,…

L’État haïtien et la laïcité

En réponse à une question posée et débattue sur Twitter, le texte d’un exposé réalisé, il y a 11 ans, par une jeune étudiante, dans le cadre de son cours de sociologie politique. Je n’ai jamais été anticlérical au sens réactif du terme, mais chacun doit rester à sa place. Si la religion est une démarche…

Ces « journalistes » qui nous tuent

Tous les matins, crieurs dans le désert ou pas, je pars en randonnée dans un sentier aux pentes particulièrement ardues. J’essaie de respecter une promesse faite à mon enveloppe charnelle qui, depuis quelque temps, me réclame des muscles, à cor(ps) et à cris(sements). Quand on prend de l’âge, le corps ne pardonne pas et  je sais  de quel côté…

Silence, on dort!

Le saviez-vous? Jésus revient bientôt! Le message arrive, comme un coup de poing, à trois heures du matin. C’est l’heure de la repentance et apparemment l’heure de ne pas laisser dormir les braves gens. C’est qu’il y a urgence. Des âmes à sauver, contre leur gré s’il le faut. C’est le Maître lui-même qui le dit…

Il est un businessman, pas un politicien

Le 12 janvier 2015, Bruce Vincent Rauner est devenu le 42ème gouverneur de l’Illinois avec la promesse de reprendre l’État des mains des politiciens traditionnels et des intérêts spéciaux et de « mettre le peuple d’abord ». Le site Internet de sa campagne le présente comme un self-made man qui s’est engagé à améliorer la situation de l’Illinois et y…

Raquel Pélissier représente-t-elle vraiment la femme haïtienne?

Cette question d’un spectateur sceptique a provoqué hier soir sur Twitter un affreux florilège d’injures d’émo-nationalistes révoltés par le racisme, la négativité, l’ignorance, la bêtise, la mauvaise haleine – comment ça se sent dans un tweet, on ne sait – de ce trouble-fête qui ferait mieux de fermer sa gueule, de supprimer son compte Twitter et…