Ma chère Saahmie

Mise à jour: Les assassins de Saahmie seront jugés cette semaine. Aujourd’hui, ont débuté les assises criminelles avec assistance de jury. Ce matin, trois heures, j’ai enregistré ma lettre à Saahmie – j’avais besoin de faire quelque chose. Ma chère Saahmie, Ce billet est une promesse. Une promesse que je te fais – mais surtout…

Il vendait des livres pour survivre

Ce matin quand il a laissé sa maison pour se rendre à son travail, c’était un jour comme un autre. Il portait ses jeans délavés, un t-shirt qui avait vu de meilleurs jours et son sac noir, son compagnon fidèle, son vieux collègue à la librairie du coin de rue où il vendait ses livres….

Quand le divin marquis défendait le viol 

Je viens de voir un homme, blessé dans son droit absolu de faire entendre sa voix anti-avortement dans un festival féministe, se plaindre que le film sur l’interruption volontaire de grossesse était trop long et ne l’interpellait pas. J’espère que l’on se sera promptement excusé auprès de lui pour l’avoir conduit à voir la vie…

Xénophobies

Le président américain a fait pleurer des petites Afghanes. Cette fois, toutefois, ce n’était pas parce que des bombes ont plu sur leurs maisons et tué des êtres chers. La Cour Suprême  américaine ayant, temporairement, autorisé (en partie) le décret xénophobe de Donald Trump, elles se sont vues refuser le visa américain dont elles avaient…

Revisiter Babel 

Ce billet a été publié pour la première fois le 20 mai 2008 sur un blogue désormais défunt. En ces instants où nos Senatus scribendi font référence à la religion du pays dans leurs lois mal écrites, il m’a semblé indiqué de le partager avec vous.  Dans un merveilleux jardin, un fils et une fille,…

Pendant que vous discutiez podophilie 

Nos Sénateurs viennent de voter la proposition de loi d’un de leurs collègues scribendi. Intitulée « PROPOSITION DE LOI SUR LA RÉPUTATION ET LE CERTIFICAT DE BONNES VIE ET MŒURS » c’est un monument à la stupéfiante productivité de nos pères conscrits qui, de délateurs attitrés sur Ranmase votant une loi contre la diffamation, passent à collègues…

À nos pères

Aujourd’hui, nous fêtons nos pères. Presque par obligation. Comme un prix de consolation offert parce que nous avons tant célébré nos mères, il y a un mois, que ne pas penser aux pères serait presqu’indécent. Ce n’est pas une question d’amour. Nous avons beau les aimer, nous ne savons pas leur dire. C’est qu’ils ne…

Monsieur le Commissaire, ne laissez pas assassiner Saahmie une seconde fois

Monsieur le Commissaire Clamé Ocnam Daméus, Cela fera bientôt deux ans que des assassins nous ont enlevé Lencie Samuela Mirville. Deux ans depuis que je les surveille de loin, que j’épie chaque fait et geste, chaque changement de prison, chaque date proposée pour le passage aux assises. Deux ans depuis que j’attends patiemment que la justice…

L’enseignant a une plume, le soldat, une arme 

L’on veut à tout prix nous donner une armée. C’est plus qu’important, vital, nous explique-t-on. Notre armée, nous apprend-on, va nous protéger contre tous les dangers : étrangers (dominicains) et locaux (cyclones et tremblement de terre et autres inondations).   Le retour de l’armée va enfin nous permettre de retrouver notre souveraineté et notre fierté…

Des solutions individuelles à des problèmes collectifs 

L’insécurité – lire celle qui atteint, selon la formule controversée du Directeur de la police, une certaine clientèle – est de retour. Il y a quelques heures, le collègue d’un ami et lecteur de ce blogue s’est fait braquer, en plein embouteillage*, au Haut de Delmas, soit le même quartier, résidentiel et généralement calme, où,…

Quand les slogans deviennent creux

J’ai demandé à Jean-Claude Martineau quand, d’après lui, le mouvement de 86 a basculé. Quand les slogans sont devenus creux, m’a-t-il répondu, prenant en exemple la campagne « Analfabèt pa bèt ». J’avais proposé de changer le slogan, expliqua l’auteur de Koralen et ancien porte-parole du Président Jean-Bertrand Aristide.  Il aurait préféré « Nou pa bèt menm si…

Ti Mako

Pour L. qui vient de m’apprendre l’existence de cette annonce publicitaire et qui croit que, si j’écris un billet à ce sujet, mes « lecteurs et lectrices vont sûrement faire en sorte que l’Étoile S.A. présente ses excuses et la retire des ondes » .  À la radio, une femme explique à son voisin la dernière correction…

Ma mère a 6 ans de plus que mon père 

Ma mère est plus âgée que mon père. Je le disais hier à un collègue qui essayait de m’expliquer le malaise – lire son malaise – par rapport au couple formé par le nouveau Président (élu) français et sa femme.