Les Canadiens débarquent?

Ce matin, je déjeune au restaurant de l’hôtel. Je suis en voyage à Montréal pour une conférence internationale depuis 5 jours et j’ai un peu de temps aujourd’hui. Cela me changera de la bouffe rapide du Palais des Congrès. Et puis, il faut bien, de temps en temps, se faire plaisir.

Après qu’un de ses collègues plus âgés ait pris ma commande,  une jeune serveuse fort avenante me propose de m’apporter le journal. Pourquoi pas? Voilà qui me changera des nouvelles sur Internet. Elle m’amène une copie du Devoir. Le fait est avéré. Jamais, je n’aurais pensé à consulter ce journal. Et j’aurais eu tort. Aujourd’hui, Haïti est à la Une.

« Le Canada lorgne Haïti pour son retour » titre le journal en gros caractères gras. Tout d’abord, chapeau au Devoir pour ce « lorgne »! C’est si délicieusement québécois. Le Canada qui nous convoite, nous regarde avec envie et insistance? Voilà de quoi réconforter. Surtout quand c’est le nouveau, très libéral et très beau Premier Ministre canadien, Justin Trudeau, qui le fait.

Ce sont des sources diplomatiques et gouvernementales combinées de Port-au-Prince et d’Ottawa qui l’affirmeraient. Le Canada s’apprête à renforcer sa présence au sein de la MINUSTAH – 5 policiers présentement – pour prendre la tête de la mission en supplantant le Brésil de Dilma Rousseff qui, avec les problèmes actuels de son parti et de son ancien président, devrait en être bien soulagé. Entre mille et deux mille soldats et policiers canadiens devraient donc bientôt se retrouver chez nous, à nous parler avec leur politesse légendaire,  et en français s’il vous plaît.

Il y a un peu plus d’une décennie, en revenant de la fondation familiale, je rencontrais, aux environs de Gressier, un contingent de Sri-Lankais qui faisait… la circulation ! Rien que cela. Les pauvres ne parlaient ni créole, ni français, ni anglais, ni même espagnol. De ce que j’ai pu déduire de nos échanges par signes, ils ne parlaient que le sri-lankais. Comme ils étaient bien peinés de nous dire ce qu’ils voulaient, je leur remis les papiers du véhicule et le permis de conduire du chauffeur… qu’ils étaient tout aussi peinés de lire, voire de vérifier. Ils cherchèrent mon regard, je leur souris, puis nous éclatâmes de rire. C’était une autre époque. Plus joyeuse. Avant le choléra. Mais je m’égare.

Le Canada, pour son grand retour dans l’industrie de la paix, vient chez nous. Avec un portefeuille de 500 millions qu’il prévoit d’investir entre 2015 et 2020. Si j’osais, je lui suggérerais de les investir dans de réels projets de développement, du système éducatif haïtien, par exemple. Si j’osais, je lui dirais de penser un peu aux effets que les actions de ses compagnies minières auront sur la population haïtienne et aux manières de les mitiger. Si j’osais, je lui dirais merci de confirmer que le rituel du renouvellement annuel d’une mission dont nous ignorons à peu près tout va se poursuivre au mois d’octobre prochain, alors que nous nous approchons un peu plus de cet horizon de 20 ans pour la Minustah que, en 2004 déjà, un officier canadien de mes connaissances, avait fixé, l’air d’une confidence.

Je n’ose pas toutefois. Alors, je me contenterai d’un Bienvenue! J’ai toujours eu un petit faible pour le Canada.

Advertisements

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Pierre dit :

    C’est effarant de voir comme vous semblez vous rejouir de l’arrivee des Canadiens. Peut etre, etes vous-meme aussi canadienne ?

    J'aime

    1. 3sh@ dit :

      C’est écœurant !

      J'aime

  2. Jean Ronald CADET dit :

    La redoutable bloggeuse dit  » Haut & Fort  » ce que les autres chuchotent sous la table. Félicitations !!!

    J'aime

    1. 3sh@ dit :

      Merci ! Même si jai des doutes quant à ma redoutabilité.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s