Accéder au contenu principal

Les sorties de Guy Lafontant

Le Premier Ministre est très actif aujourd’hui. Deux interventions en une journée. C’est inespéré. Explicatif, ce matin – l’eau s’en va à la mer, nous avons un problème d’argent – il s’est fait décisif à la mi-journée:

Ce matin, il nous invitait à la patience, il semble désormais s’inviter à être patient. Jusqu’à nouvel ordre. Comme pour une certaine loi des finances … que les manifestants avaient fini par accepter.

Le Président, lui, est MIA. Missing In Action. Probablement enmuré dans sa résidence de Pèlerin où a dû cesser – jusqu’à nouvel ordre – l’opération de déguerpissement de la gueuserie qui a eu l’outrecuidance d’habiter dans le quartier où le Seigneur de la Banane allait établir sa demeure.

C’est un drôle d’Exécutif que le nôtre. Quand l’une des têtes se pointe, l’autre se cache. La tête de notre Président étant particulièrement dure, c’est la sienne qui s’annonce généralement. Face à la Caravane du Changement, les Ministères s’effacent et le Premier Ministre aussi. Même pour la Banque Interaméricaine qui a abandonné volontiers les unités techniques par elle créées pour donner 19 millions de dollars à Jovenel Moïse. Idem pour le reste de la communauté internationale, de la Banque mondiale au FMI, en passant par la Taïwan décidée à rester dans les bonnes grâces du seul État non complètement insignifiant à la reconnaître.

Cette situation particulière laisse vagabonde l’autre tête de notre Exécutif bicéphale. Que doit-on faire quand on est l’ancien gastroentérologue du Président qui nous a propulsé Premier Ministre pour ne pas avoir de Premier Ministre ? On glande.

C’est ainsi que, depuis un an, notre Premier Ministre s’essaie à ne pas s’ennuyer. Vidéo sur Instagram où il s’essaie à nous vendre sa vision pour Haïti où il y a une vision. Selfies avec les malere. Visites-surprises de citoyens par lui jugés remarquables. On se moque mais essayez, vous, de ne rien avoir à faire pendant un an. C’est à en perdre la tête.

C’est sa tête justement qu’il a failli perdre aujourd’hui avec cette histoire d’eau et de mer. Sa tête dont le Président Moïse semble peu se soucier pour l’envoyer ainsi dans la fosse aux lions. Sa tête que réclamaient les manifestants et le Président de la Chambre des Députés qui, pourtant, a joué pour que ne se tienne pas la séance d’interpellation voulue par les députés de l’opposition décidés à avoir, vous l’aurez deviné, la tête du Dr Lafontant.

Heureusement, notre Premier Ministre est un imbécile heureux. On va bientôt le sortir et il ne s’en doute même pas.

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils