Accéder au contenu principal

Haïti sous la Dictature

Qui lit ce blogue sait que je n’ai aucune sympathie pour les Duvalier, les Duvaliéristes et les Duvaliéristes-adjacents. Après tout, je me suis, tour à tour, occupée:

  • du Père (Papa Doc) et de ces « centristes » prompts à nous inviter « à reconnaître, qu’on l’aime ou pas, que, depuis 1804, il n’y a que sous François Duvalier que l’on ait respecté Haïti »,
  • du (petit)Fils (À Nicolas dont je préfère taire le nom de famille) déterminé à « réécrire l’histoire, présenter la dictature de votre père et de votre grand-père comme vertueuse et nous la vendre comme une époque où notre pays commun était sûr et prospère » et
  • de la (possiblement pas) Saine d’Esprit (Attention Zone Sans Folcoche) dont le rêve ridicule est de revenir au Palais National pour se refaire une santé financière en propulsant son fils à la présidence du pays.

Quiconque suit ce blogue sur Twitter a dû voir cette annonce d’une Haïtienne du pays excédée:

Aujourd’hui, c’est désormais officiel, le projet « Haïti sous la dictature » est lancé. Pour faciliter la coopération et le crowdsourcing, un groupe WhatsApp a été créé dont le but est de

 » RASSEMBLER des FAITS/INFORMATIONS sur la dictature des Duvalier et de fedérer les efforts visant à rendre ces informations (plus) accessibles.

Si vous souhaitez rejoindre le groupe WhatsApp, vous pouvez contacter @stevensazima, l’éditeur de la version créole du blogue. Notre traductrice la plus prolifique, @aymexume, coordonne l’écriture (en créole) de la campagne, quelque soit la forme ultime qu’elle prendra: musée/exposition itinérant/e, théâtre populaire, ou autre forme de méthode multimédia interactive.

Le plan de bataille est ainsi établi :

  • Le mois de juillet pour recueillir les informations disponibles et accessibles.
  • Le mois d’août pour monter le projet unique (musée/exposition itinérant/e, théâtre populaire, documentaire ou autre forme selon les ressources disponibles) et lancer la recherche de financement (GoFundMe et compte en banque dédié).
  • Le mois de septembre pour lancer la campagne. Nous visons en priorité les écoles et les universités. Le projet est toutefois ouvert au grand public.

Quelques sources/archives ont déjà été identifiées ( qui seront regulièrement mises à jour) :

Si vous en connaissez d’autres, pensez à nous en suggérer en commentaires.

Ensemble, nous pouvons protéger Haïti et les nôtres de toute tentative de réécriture des horreurs de l’ère Duvalier.

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

5 pensées sur “Haïti sous la Dictature Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils