Accéder au contenu principal

La transition qui aura lieu

Le 7 février 2021, Jovenel Moïse va perdre le pouvoir. Il va le perdre comme en 2019 lorsque, après un lòk féroce, l’Opposition le remplaça par un Président provisoire pour lancer la Transition. Ce 7 février, l’on nous promet de nouveau une Transition accompagnée de manifestations spontanées planifiées des semaines à l’avance. Ce 7 février 2021, il n’y aura rien du tout. Rien d’autre que des perdants qui vont donner de leur mieux pour fragiliser un peu plus notre démocratie qui n’en est pas une.

Il y aura des incapables, des naïfs et des égoïstes pour les peindre comme des patriotes. Un peu comme après la tentative de coup d’Etat à Washington et une deuxième mise en accusation de la Chambre des représentants, il y en a encore pour supporter la folie du maintien de Trump au pouvoir. Il y en aura mais, Dieu merci, ils ne seront pas nombreux. Ils ne seront pas nombreux parce que nous sommes fatigué.e.s. Que nous en avons marre. Que nous sommes déçu.e.s, désappointé.e.s et tous les autres mots pour dire dégouté.e.s de voir un énième sursaut citoyen se transformer en tremplins pour de nouveaux médiocres en quête de pouvoir politique.

C’est en fait ce qui me désole le plus dans cette débandade. Cette nouvelle chance offerte à un parti politique qui était parti pour s’enterrer tout seul. Ce n’est pourtant pas faute de le signaler. Encore. Et encore. Et encore. J’ai multiplié les mises en garde. Et les appels. Et les rappels. Encore. Et Encore. Et Encore.

Aujourd’hui, nous avons de nouvelles personnes qui ragent. Certes. Nous avons de nouveaux médias qui ragent. Certes. Nous avons de nouvelles figures pour polluer notre espace public, armés de mensonges éhontés et d’une extraordinaire capacité à ignorer les principes de base de la politique, de l’économie, du droit , de la science en général, voire même de la logique. Nous avons donc de nouveaux visages prêts à reprendre les mêmes pratiques précédemment décriées. Comme en 2004. Avec le même succès. Comme en 2004.

La grande différence est que, cette fois, la communauté internationale ne suivant pas, il ne se passera rien. L’administration de Jovenel Moïse a publié son calendrier pour les prochains référendum et élections législatives et présidentielles. L’administration de Jovenel Moïse joue aux adultes. L’administration de Jovenel Moïse travaille à asseoir sa transition illibérale.

Et si nous continuons de laisser les déjantés représenter l’opposition au régime actuel, Jovenel Moïse réussira sa transition.

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

5 thoughts on “La transition qui aura lieu Laisser un commentaire

  1. L’administration de Jovenel Moïse joue aux adultes parce qu’elle publie un nouveau calendrier pour les prochains référendum? Je suis perdu!!!

  2. Elle joue aux adultes pour la simple et bonne logique que ceux qui devront un jour coiffer une opposition en AYITi ne sont pas encore arrivés parmi nous . Nous sommes en train de faire un mauvais rêve

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :