Accéder au contenu principal

Deux Ministères par Ministre ? Voyons plus grand.

Une fois n’est pas coutume, la kakistocrassie qui nous dirige a eu une excellente idée: confier plusieurs ministères à un seul ministre. La chose a causé certaine brouille au Sénat mais nos honorables n’ont guère besoin de raison pour se taper dessus. Avec ou sans ministre aux multiples portefeuilles, ils auraient fait leur show. Laissons-les donc à leurs jeux et discutons de choses plus sérieuses.

Cela fait quelques temps que je dis à qui veut l’entendre qu’il est temps de revenir à la belle simplicité du cabinet ministériel du Président Sylvain Salnave et ses 4 ministres :

  • André Germain (Justice et Finances)
  • Demesvar Delorme (Relations Extérieures et Instruction publique)
  • Ovide Cameau (Intérieur et Agriculture)
  • Ménélas Clément (Guerre et Marine)

Les temps ayant changé, des réaménagements s’imposaient certes mais c’est surtout l’implémentation rapide (et légale) de cette mesure qui manquait à l’argumentaire jusqu’à ce que le Premier Ministre Lapin m’offre la solution parfaite.

Le Président Jovenel Moïse est à son troisième Premier ministre et autant de cabinets ministériels pour des résultats objectivement abyssaux. L’impéritie avérée de ces messieurs et (rares) dames est désormais caractéristique des administrations Moïse. Or, en sus des effets délétères de leur médiocrité, chacun d’eux coûte cher à la République:

  • 4 à 5000 dollars pour une résidence secondaire
  • Des frais financiers allant jusqu’à 400 000 gourdes le mois
  • Des frais de fonction de 40 000 gourdes
  • Des cartes téléphoniques équivalentes à 20 000 gourdes
  • Une prime de responsabilité de 35 000 gourdes
  • Entre 600 et 700 dollars de per diem lors des voyages à l’étranger
  • Un salaire de 121 000 gourdes.

À cela, il faut ajouter toutes les transactions plus ou moins illégales auxquelles peuvent se livrer des ministres qui, d’après la Fondation Je Kale, ne seraient que 46% à faire leur déclaration de patrimoine à leur entrée en fonction et plus que 10.77% à le faire à leur sortie.

Nous voilà donc à payer au prix fort des pitres aussi médiocres que corrompus alors qu’il serait si simple, en attendant de faire les changements nécessaires dans la loi, de confier 4 Ministères à chaque ministre et ainsi réduire dépenses et privilèges tout en augmentant l’efficacité de l’administration.

Réduire drastiquement le nombre de ministres, c’est réduire le nombre d’embûches posés par des inutiles empêchant aux fonctionnaires de carrière de faire leur travail.

Certains parlent d’un remaniement de l’arrêté nommant les ministres, le Premier Ministre Lapin pourrait en profiter pour pousser sa logique jusqu’au bout et nous livrer enfin un cabinet ministériel plus utile.

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

2 thoughts on “Deux Ministères par Ministre ? Voyons plus grand. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils