Une trêve humanitaire, pourquoi faire ?

Ce soir la communauté internationale, à travers ses ambassadeurs, semble lancer un appel à Jimmy Chérizier, « leader communautaire« , fédérateur de gang et aspirant révolutionnaire de son état. Sur Twitter, ceux-ci se relaient pour publier le même message: le Canada, la France, l’OÉA.

Voilà bientôt deux semaines que le chef du G-9 bloque l’accès au terminal pétrolier de Varreux, deux semaines depuis qu’il réclame, au nom du peuple contre qui il fait la révolution, le départ du Dr Ariel Henry de la Primature haïtienne. M. Chérizier s’est fait particulièrement limpide: tant que le Dr Henry sera au pouvoir, le terminal restera bloqué.

« Vous entrerez dans ce terminal quand nous serons morts. C’est sur nos entrailles que vous passerez, Ariel ».

– Traduction du Nouvelliste d’une vidéo de l’intéressé circulant sur les réseaux sociaux

Aujourd’hui, un pays exsangue assiste impuissant à la fermeture des hôpitaux, écoles, entreprises … et l’explosion de l’insécurité, la faim et désormais la choléra. Le gouvernement – par son ministre des affaires étrangères – maintient que tout est sous contrôle. Les ambassades n’ont pas l’air convaincues et, pour utiliser la voix passive, leur appel n’en est pas moins ciblé.

Même si son nom n’est pas cité, il n’est logiquement qu’une personne qui soit capable d’accorder la trève demandée; l’inviter à laisser sortir du carburant pour les besoins urgents ressemble étrangement à une reconnaissance de son statut de belligérant dans un conflit dont les contours et les parties prenantes sont chaque jour plus flous. Il s’agit là d’un glissement qui interpelle ou en tout cas le devrait.

La trève humanitaire est un mécanisme permettant, en droit international humanitaire, aux belligérants de mettre temporairement fin aux hostilités afin d’apporter de l’aide à la population civile. Elle fait référence à l’article 23 de la quatrième Convention de Genève du 12 août 1949 relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, 12 août 1949 :

ARTICLE 23 [ Link ] . – Chaque Haute Partie contractante accordera le libre passage de tout envoi de médicaments et de matériel sanitaire ainsi que des objets nécessaires au culte, destinés uniquement à la population civile d’une autre Partie contractante, même ennemie. Elle autorisera également le libre passage de tout envoi de vivres indispensables, de vêtements et de fortifiants réservés aux enfants de moins de quinze ans, aux femmes enceintes ou en couches.

[…]

La Puissance qui autorise le passage des envois indiqués dans le premier alinéa du présent article, peut poser comme condition à son autorisation que la distribution aux bénéficiaires soit faite sous le contrôle effectué sur place par les Puissances protectrices.

Ces envois devront être acheminés le plus vite possible et l’Etat qui autorise leur libre passage aura le droit de fixer les conditions techniques auxquelles il sera autorisé.

La trève suppose donc un accord (de trève) entre les belligérants – ici, le chef du G-9 et le chef du gouvernement ? – et, éventuellement, des puissances protectrices – ici, les ambassades ? – pour garantir la transaction.

D’aucuns rêvent d’un couloir humanitaire d’où partirait l’essence vers les services essentiels par la grâce du nouveau guerillero haïtien (et futur chef de parti ?). Moi, je suis de plus en plus inquiète des évolutions discursives relatives à la fédération des gangs; que ces évolutions concernent le journaliste, le citoyen lambda ou l’ambassadeur étranger.

3 commentaires sur “Une trêve humanitaire, pourquoi faire ?

Ajouter un commentaire

  1. Bordel je suis tombée sur ce site en cherchant des infos sur le nouveau Khranial du groupe immonde et nauséabond Seweur, amis de Poutine… je suis pas mécontente du résultat !

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :