Accéder au contenu principal

Ayiti College a perdu son .edu.ht

Les bonnes nouvelles concernant Ayiti College continuent d’arriver. Après le dîner de célébration des étudiant.e.s en Pologne, c’est à notre tour de nous féliciter d’un travail bien fait. Ayiti College a perdu l’accès aux domaines ayiticollege.edu.ht et ayitix.edu.ht pour violation de l’article 15 de la charte de nommage du NIC. ht, soit le domaine pays (ccTLD) pour la République d’ Haïti.

En Haïti, c’est le consortium FDS/RDDH (Faculté des Sciences de l’UEH et Réseau de Développement Durable d’Haïti) qui assure la gestion du NIC .ht. Sur leur site Internet, ils présentent ainsi les 4 axes de leur mission :

  1. Gérer le .ht
  2. Assurer sa Fiabilité
  3. Appliquer les Normes
  4. Aider à la croissance d’Haïti

Ayiti College mettant en danger les 3 dernières, la première s’est traduite par une reprise des domaines.

Article 15.- Certaines « zones » du domaine .ht ont des restrictions quant à l’éligibilité de l’entité qui veut être enregistrée. Pour toutes les zones comportant des restrictions, il existe des préalables à respecter avant la confirmation de l’attribution du nom de domaine demandé. Ainsi, pour les zones restreintes, l’attribution d’un nom de domaine n’est pas instantanée. Le nom de domaine est d’abord réservé provisoirement pour être confirmé après analyse et vérification des pièces présentées.

Article 16.-Le tableau ci-dessous contient les extensions des noms de domaine qui sont sujet à des vérifications avant l’enregistrement.


Extensions Description
.edu.ht Autorisation de fonctionnement du Ministère de l’Education Nationale et de

Charte de nommage, NIC.ht. Dernière consultation : 25 septembre 2020

Après le registre des compagnies au Royaume Uni et le registre des entreprises en Estonie, c’est au tour du registre des domaines en Haïti d’exclure Ayiti College. Naturellement, ce n’est pas suffisant. Il s’agit de cas de fraudes et autres falsifications qui doivent être proprement jugées. Il est encore temps d’appeler le Parquet pour exiger une enquête en profondeur sur cette question et les autres arnaques “éducatives” dont nous avons parlé sur ce blogue.

Et, pendant que vous y êtes, pensez aussi à dénoncer les violeurs, harceleurs et autres prédateurs sexuels.

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils