Accéder au contenu principal

Le Conseil Électoral Permanent de Jovenel Moïse

Cette nuit, le Président Jovenel Moïse s’est offert un nouveau Conseil électoral provisoire. Puisque les suspects habituels disaient à qui voulait l’entendre qu’ils n’enverraient personne au Conseil, notre Seigneur de la Banane innova et inventa de nouveaux secteurs pour la cause :

Cela nous change du Patronat, des Syndicats ou de la Presse. Les secteurs du Président Moïse sont aussi sui generis que son Conseil qui, une fois n’est pas coutume, ne prétend même pas faire référence à la Constitution. Il lui préfêre, dans ses visas, le Décret électoral de 2015 comme pour indiquer que c’est le même Conseil  – dont les membres ont démissionné en bloc – qui continue.

Le Président Moïse peut se le permettre. Deux jours plus tôt , le 16 septembre 2020, l’Ambassade américaine avait prévenu les empêcheurs de monter un CEP en solo que des conséquences n’étaient pas loin.

C’était un feu vert donné au Président dont l’arrêté était en attente de publication depuis le 14 septembre 2020 pour qu’il mette en place son CEP et organise ses élections.

Ce Conseil a la triple mission de:

  • Organiser référendum pour une nouvelle Constitution
  • Organiser les élections législatives, locales, présidentielles et autres
  • Rester en fonction jusqu’à l’établissement du Conseil Électoral Permanent

Ce dernier point participe de la continuité déjà soulignée du CEP de 2015 que, il y a cinq ans, nous qualifiions déjà sur ce blogue de provisoire permanent.  C’est donc à ce CEP qui a accouché des multiples événements électoraux de 2015 puis de 2016 que vient d’être confié la tâche spécifique d’organiser le référendum de validation d’une nouvelle Constitution dont nous ne savons toujours strictement rien.

Il semble toutefois raisonnable d’assumer qu’un Conseil électoral définitif sera inclus dans la Constitution Moïse. Celle-ci “adoptée” par le référendum, le nouveau Conseil prend la suite de l’actuel CEP. Sinon, ce CEP continue comme il y a cinq ans. Dans les deux cas, Moïse et les siens disposent d’un CEP qui est leur et qui a vu leur victoire écrasante aux présidentielles et aux législatives en 2015 et 2016, avec, de surcroît, des cartes électorales dont le fournisseur a été choisi sur mesure par la femme du Président. Dans les deux cas, le résultat est le même.

Catégories

Non classé

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils