Accéder au contenu principal

Se dégager, c’est péché

Les fausses bourses d’études se multiplient. Je sors à peine de la saga Ayiti College et me voilà brusquement plongée dans celle de Visionary Academy School of Haiti -VASH, pour les intimes. Encore une fois, c’est par un influenceur que l’arnaque arrive. C’est à Fernando Estimé – commentateur le plus populaire sur Facebook avec pas un demi-million d’abonnés – que revient la charge de convaincre des parents ne sachant où donner de la tête en cette période de COVID-19 de laisser leurs enfants aux bons soins de magnifiques escrocs, si j’en ai jamais vu. Le voilà donc offrant 5 bourses complètes d’apprentissage à distance contenant une année d’études, une tablette et une batterie externe.

Affiche promotionnelle circulant sur Whatsapp

Comme avec Ayiti College, l’arnaque est évidente pour qui veut regarder. À commencer par le nom de l’école en anglais -pour école de l’académie visionnaire d’Haïti ? – et le descriptif tout aussi vide de sens:

VASH – (Visionary Academy School of Haiti) est alimenté par la force de nos étudiants, instructeurs et notre système unique qui crée des opportunités infinies. VASH est la première école d’enseignement à distance du préscolaire au lycée dans les 42 arrondissements d’Haïti.

Bas de la page d’accueil du site https://www.visionaryht.com/

Un autre indicateur sans doute plus inquiétant est la page À propos qui aligne des professeurs étrangers – dont nous n’avons droit qu’aux prénoms – et des conseillers et autres responsables haïtiens – dont au moins un, contacté par Whatsapp me dit ne pas être au courant que son nom est sur le site et qu’il va en discuter avec le fondateur qui est un de ses amis. La responsable des opérations (COO), Flore Thélémaque, serait d’après sa page Facebook, une ancienne de la faculté de droit et des sciences économiques des Gonaïves – vieille connaissance de ce blogue – et, en mars dernier, vendait des produits TLC – parce que, bien sûr.

Rien donc qui semble la prédisposer à prendre la tête des opérations de cette première dans l’éducation numérique en Haïti mais Haïti est la terre des miracles. Une amie spécialiste en éducation m’assure qu’un parent de sa connaissance a semblé presque convaincu et que, la popularité de Monsieur Estimé aidant, la page Facebook de VASH est déjà à plus de 5000 likes. J’ai préféré lui faire confiance et ne pas aller vérifier moi-même – c’est trop déprimant. Mais, il est vrai qu’un tel profil ne pouvait que convaincre:

Sur une des photos de Madame Thélémaque, nous retrouvons un tag d’Yvon Dorsainval de la Team Positive – vendeur de produits amincissants, façon MLM – et accesoirement le PDG/Fondateur de VASH.

Sur le site de l’école, nous apprenons qu’il est “un visionnaire, entrepreneur, fondateur de VASH [et] a étudié à l’Université du Massachusetts à Boston”. Son LinkedIn en fait le CEO d’une compagnie de design puis d’un nettoyeur a sec avant que nous ne le retrouvions vice-président senior de 5Linx Enterprises Inc.

5LinX est une compagnie à la description aussi vague que celle de VASH parce que tout aussi frauduleuse. Sa page LinkedIn présente une comapgnie avec 4,062 employés parce que ces employés sont de pauvres gens embarqués dans un système de Ponzi à vendre des produits invendables. Naturellement, sur son site Internet, 5LinX assure avoir une note A+ de Better Business Bureau – l’agence de notation d’entreprises aux États-Unis d’Amérique. Sur le site du BBB, nous apprenons plutôt que la compagnie n’existe plus et a été condamnée pour – je vous le donne en mille – un système de Ponzi à millions.

Revenons toutefois au staff d’enseignants; tous ces professeurs étrangers aux prénoms furieusement américains et aux photos d’une rare qualité.

Nous ne savons strictement rien d’eux, à part leurs profils qui semblent tirés d’un autre site … comme c’est effectivement le cas. Ce site de Shaw English, par exemple, où la gentille Lynn offre des cours d’anglais.

Naturellement, je ne pourrai pas vous produire un billet à chaque fois qu’une arnaque circulera – contrairement aux influenceurs qui vous induisent en erreur, je ne gagne pas d’argent à vous dire la vérité. Il faudra donc me laisser le temps de souffler avant que vous ne vous mettiez à tomber, à nouveau, par milliers dans le panneau. Qu’en dites-vous?

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

2 thoughts on “Se dégager, c’est péché Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils