Publicités
Accéder au contenu principal

En 1992, Dieudonné Larose avait 32 ans, c’est le New York Times qui le dit

Pour D.

L’année dernière en plein lòk, nous avions quelques amis à la maison, quand une question déboula de nulle part, atterrit dans la conversation et la dérailla pendant des heures.

En temps normaux, nous aurions pu évacuer rapidement l’affaire mais nous étions en plein lòk, le jour d’avant en revenant de chez nous un ami s’était fait attaquer à coup de jets de pierre contre sa voiture heureusement blindée, et toutes les distractions étaient bienvenues.

Tout commença par une information circulant sur Whatsapp vantant l’excellente forme du célèbre chanteur de compas Dieudonné Larose, à 74 ans. L’information était reprise par Loop Haïti et d’autres médias en ligne.

Ceux qui avaient grandi avec Larose et avaient déjà du mal à admettre qu’ils vieillissaient crièrent à la fraude. Celleux plus jeunes trouvèrent matière à se moquer gentiment… La conversation devint toutefois suffisamment sérieuse pour qu’on pense à contacter une cousine chanteuse qui l’avait, à l’époque, accompagnée à la Télévision Nationale.

La question fut réglée. Larose n’avait pas 74 ans, il était dans sa jeune soixantaine, à tout casser. Je vérifiai. En 1992, d’après le New York Times, l‘interprète de Mandela avait 32 ans. Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir cette superstar du compas, mince et élégamment vêtue, émergeant de sa Mercedes pour livrer son troisième album « Démocratie » en mains propres à une maison de disques, décrite dans l’article.

Le seul problème vient du fait que Dieudonné Larose lui-même aurait confirmé être né à la fin de la Seconde guerre mondiale, un 5 juin 1945. Le chanteur aurait-il donc menti toute sa carrière pour avoir l’air plus jeune ? Ment-il aujourd’hui pour avoir l’air plus vieux ? Le mystère reste entier; sur le site de la Bibliothèque nationale de France, sa notice biographique présente une date de naissance incomplète 19…

N’empêche que cela nous change un peu de voir un homme mentir sur son âge.

Catégories

Magique

Mots-clés

Publicités

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils