Parlons d’amour

Il arrive brusquement que l’on découvre l’amour. Comme Christophe Colomb découvrit l’Amérique. C’est-à-dire sans rien découvrir du tout. Qu’on découvre l’amour, bride sur coup, sans attendre, dans une très vieille amitié. Et l’on comprend alors qu’il arrive que nos yeux se décillent quand et parce qu’ils l’ont décidé, en grand genre. Et nous, pauvres idiots, aveugles aux réalités les plus évidentes, n’avons plus qu’à suivre le mouvement. Admettre que nous n’avons rien découvert du tout à part s’ouvrir finalement à l’autre et à sa rencontre.

S’ouvrir à rencontrer l’amour. En grand genre. Le genre qui n’a aucune raison d’être. Le genre qui n’est pas indispensable. Le genre où l’on sait parfaitement que l’on peut vivre sans l’autre. Le genre où l’on aime parce qu’on choisit l’autre. Pas parce qu’il nous complète. Pas parce que nous avons besoin de lui. Pas parce qu’il nous est utile d’une quelconque manière que ce soit. Le genre où l’on aime parce qu’on en a envie. Tout simplement.

C’est ce qui le rend si important. Si précieux. Plus précieux que tout. Cette totale et complète inutilité. C’est un amour qui n’a guère besoin de réciprocité. Il est indépendant. Il n’a pas besoin que l’autre tienne compte de nos désirs. L’autre peut faire à sa tête. On ne l’en aimera pas moins. On dénoncera les faits. On prendra ses distances. On l’aimera de loin. Mais on l’aimera quand même. En toute indépendance.

Il en est de même de mon amour pour mon pays et le peuple qui l’habite. Les politiciens et autres entrepreneurs véreux. Les experts et autres intellectuels suceurs. Les paysans et autres insatisfaits racquetteurs. Je les aime. Tous tant que nous sommes. En dépit d’eux. En toute indépendance.

5 Comments

  1. c’est ca l’amour et, comme dans les grandes oeuvres litteraires ,ca finit souvent (heureusement pas toujours)mal ! Choisir de vivre en Haiti et de s’engager pour elle est un comprtement a risque.

  2. Heureusement pour certains que des gens puissent les aimer malgré eux. Qu’ils n’en tirent surtout aucun confort parce que tout le reste, les moins altruistes qui ne sont pas habités par l’ absolu de l’amour les supportent à grand peine.

Laisser un commentaire