Le voyage sera long

Dans l’avion, mes voisins parlent affaires. Plus pour faire savoir qu’ils font des affaires que pour vraiment faire avancer quoi que ce soit. En classe affaires, on parle affaires. Occupée à discuter par Whatsapp avec un ami, je ne suis pas vraiment la discussion mais des bribes me parviennent aux oreilles. Il est question d’importations de la République Dominicaine, du pays qui est difficile, de … Continuer de lire Le voyage sera long

Rassasiés d’eau

Qui meurt par noyade est rassasié d’eau. Depuis trois jours, ce proverbe gabonais me trotte dans la tête. Il revient aux moment les plus inattendus. Se présente comme une évidence et est à cela de tourner à l’obsession. C’est qu’il n’aura pas suffi de nous laisser assoiffés de justice. En Haïti, nos meilleurs s’efforcent de nous noyer d’injustices. D’un scandale à l’autre, ils semblent déterminés à nous habituer à, sinon accepter l’inacceptable, du moins lui accorder un statut d’inévitabilité. D’Oxfam exploitant sexuellement nos enfants en échange d' »aide humanitaire » à la Présidence participant de l’exploitation sexuelle de nos enfants en échange de « primes à l’excellence« , un continuum de la déchéance s’efforce d’écraser toutes velléités de révolte. Nous sommes ainsi progressivement invités à nous complaire dans un cynisme qui désarme et nourrit l’abstention en la transformant, par la neutralisation effective du demos, en véritable outil de dé-démocratisation de la démocratie .

Continuer de lire « Rassasiés d’eau »

Vous le saviez bien propre

Le Président de la République nous prie de le croire. On l’a pris dans un piège. Il ne savait pas que sa femme et lui allaient se retrouver à rire d’une Haïtienne malmenant l’hymne national et à récompenser d’une voiture rouge flambant neuve une petite fille se déhanchant jusqu’à terre . Le couple présidentiel a été pris par surprise, il ne savait pas. Même si nous les avons bien vus au Carnaval danser avec joie sur la méringue inqualifiable de celui à qui ils doivent de présider à nos destinées : Sweet Micky.

Continuer de lire « Vous le saviez bien propre »

Les sagouins

Nous n’avons pas qu’un problème de corruption en Haïti. En République Dominicaine aussi, ils sont très corrompus. On se rappelle encore de des démêlés du Sénateur Bautista, par ailleurs grand bénéficiaire de contrats juteux avec l’administration Martelly-Lamothe. En 2017, le Scandale Obredecht a vu la naissance de la Marche verte contre la corruption exigeant emprisonnement, remboursement, annulation de contrats et enquête indépendante. Dans l’indice de … Continuer de lire Les sagouins

Le père avait volé une poule

Lorsqu’il arriva à la Fondation, il était épuisé, comme s’il sortait d’un round sans merci contre la vie et qu’il avait perdu. « Vous devez m’aider » lança-t-il comme on tente sa dernière chance. Et comme nous restions interdits … Une vanne se rompit : c’est fichu, ils ont dit non. Ils refusent de m’écouter. Ils n’ont même pas voulu nous donner une chance. Qu’est-ce que je … Continuer de lire Le père avait volé une poule

Ces pauvres responsables de nos maux

Ce matin, l’on a attiré mon attention sur un drôle de tweet d’un artiste haïtien qui, pourtant, se réclame souvent de ces « malere » qu’il vient de réduire à des inconscients tout juste propres à produire des « ti vòlè » et se plaindre du pays. Le temps d’une « blague », Monsieur Zenny aura allègrement participé à une longue et tenace tradition : blâmer les pauvres pour nos malheurs. … Continuer de lire Ces pauvres responsables de nos maux

Des solutions individuelles à des problèmes collectifs 

L’insécurité – lire celle qui atteint, selon la formule controversée du Directeur de la police, une certaine clientèle – est de retour. Il y a quelques heures, le collègue d’un ami et lecteur de ce blogue s’est fait braquer, en plein embouteillage*, au Haut de Delmas, soit le même quartier, résidentiel et généralement calme, où, il y a une semaine, une jeune médecin de 32 ans avait été assassinée lors d’une tentative ratée de kidnapping. Le collègue s’en est tiré en manœuvrant sa voiture pour s’enfuir sans demander son reste. Les bandits, peu impressionnés par sa grande dextérité, ont tiré sur la voiture qui s’en allait, pour faire bonne mesure. Lui, s’en est sorti avec la peur de sa vie, une voiture sérieusement amochée et un traumatisme qu’il n’oubliera probablement pas de si tôt.

Mon ami et moi avons brièvement discuté de l’opportunité d’abandonner complètement la zone de Delmas dans nos périples quotidiens puis nous sommes rendus à l’évidence que cela ne changerait rien. L’insécurité est désormais à géométrie variable et elle peut nous rattraper à n’importe quel moment. Cité Soleil et Pétion-Ville brûlent en tandem. Éviter l’une pour l’autre n’offrirait, au final, aucune garantie.

Continuer de lire « Des solutions individuelles à des problèmes collectifs « 

A l’insu de son plein gré

Clifford Brandt Junior est le troisième Brandt, en autant de générations, à se retrouver en prison, de la plus injuste façon, continuant une tradition familiale qui remonte au tout premier Brandt haïtien, le sieur Oswald John Brandt. Arrêté le 22 octobre 2012 pour son implication présumée dans l’enlèvement de Nicolas et Coralie Moscoso, Brandt Jr sera par la suite évadé de la prison civile de la Croix des Bouquets le 10 août 2014 avant d’être repris, deux jours plus tard, à la frontière haïtiano-dominicaine. Aujourd’hui, nous apprenons que le plus célèbre de nos kidnappeurs n’en revenait pas lui non plus lorsque lui arriva, courtoisie de la Police Nationale, la nouvelle de son forfait. Le pauvre – qui, selon ses avocats, serait en proie à une dépression mentale et des atteintes neurologiques – a été fait kidnappeur, à son insu. C’est que, voyez-vous, tout ceci est le résultat d’un triste malentendu.

Continuer de lire « A l’insu de son plein gré »