Accéder au contenu principal

Le voyage sera long

Dans l’avion, mes voisins parlent affaires. Plus pour faire savoir qu’ils font des affaires que pour vraiment faire avancer quoi que ce soit. En classe affaires, on parle affaires.

Occupée à discuter par Whatsapp avec un ami, je ne suis pas vraiment la discussion mais des bribes me parviennent aux oreilles. Il est question d’importations de la République Dominicaine, du pays qui est difficile, de ce peuple qui complique les choses. Et je retiens à peine un rire hystérique.

J’ai un peu dans l’idée de leur parler de mon billet de ce matin, de leur dire de faire attention, qu’il nous faut faire quelque chose, que sinon tout ça va péter. Mais je ne dis rien. J’aurais eu l’air d’une folle. De Cassandre se promenant dans les rues de Troie avec ses prophéties que personne ne veut croire.

J’ai donc préféré, en ce jour des aïeux, écrire un autre, très court, billet. Le voyage vers #AyitiNouVleA risque d’être long et ardu.

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils