Le dédouanement

D. s’amuse de nos débats autour de la franchise douanière. 20 milliards. ONGs. Parlementaires. Famille présidentielle. Injustice. Déficit budgétaire. D. s’amuse. Il se dit que nous devons vraiment aimer jouer la comédie ou alors nous ne savons vraiment pas…

Mais alors, est-ce possible ? Est-ce possible que l’on ne sache pas ? Ces tours de passe-passe où les bordereaux de douanes disparaissent à jamais, éliminant la pertinence même d’une franchise douanière, ne serait-ce pas un tour de magie connu de tous ? Un secret de polichinelle ? Une habitude devenue vice ?

Il était une fois un pauvre Directeur de douanes. À la fin de sa première journée, il n’était plus pauvre. Il avait appris, avec l’aide de D., à faire disparaître des bordereaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s