#PaFèSilans – Pawòl bondye ki ankouraje vyòl – Pati 4: Valè fanm

Ce billet fait partie d’une série retranscrivant un épisode du podcast Koze Kilti Vyòl, retrouvez les parties précédentes en cliquant sur le lien correspondant: Pati 1: Chit fanm lan Pati 2: Yon kwayans ki depase relijyon Pati 3: Kadejak nan labib Pati 4: Valè fanm M konn yon sèl istwa nan Labib kote kadejak ki fèt sou yon fanm te kreye gwo eskandal epi tout … Continuer de lire #PaFèSilans – Pawòl bondye ki ankouraje vyòl – Pati 4: Valè fanm

#PaFèSilans – Pawòl bondye ki ankouraje vyòl – Pati 3: Kadejak nan Labib

Ce billet fait partie d’une série retranscrivant un épisode du podcast Koze Kilti Vyòl, retrouvez les parties précédentes en cliquant sur le lien correspondant: Pati 1: Chit fanm lan Pati 2: Yon kwayans ki depase relijyon Pati 3: Kadejak nan Labib Nou pale ansanm de kijan istwa nan bib la alimante kilti vyòl nan: blame viktim lan, non sèlman se fanm ki lakòz peche, fanm … Continuer de lire #PaFèSilans – Pawòl bondye ki ankouraje vyòl – Pati 3: Kadejak nan Labib

#PaFèSilans – Pawòl bondye ki ankouraje vyòl – Pati 1: Chit fanm nan

Au mois de novembre, j’ai eu le plaisir de participer au cinquième épisode de Koze Kilti Vyòl, un podcast de l’association Ayiti Nou Vle A, à propos de la culture du viol. Il m’a été rapporté que certain.e.s d’entre vous ont peur de l’écouter pour ne pas ébranler leur foi. Je me suis laissée dire que me lire – et donc m’écouter avec votre voix … Continuer de lire #PaFèSilans – Pawòl bondye ki ankouraje vyòl – Pati 1: Chit fanm nan

L’âge de Rebecca

Sur Twitter, quelqu’un vient de me remettre à l’esprit un passage de la Bible qui rappelle fort bien combien elle sait être cruelle et misogyne. Les versets 17 et 18 du chapitre 31 du livre des Nombres mettent l’accent sur l’importance de bien perpétrer un génocide, en s’assurant que les femmes-butins ne soient pas porteuses de l’engeance vouée au nettoyage ethnique. Maintenant, tuez tout mâle … Continuer de lire L’âge de Rebecca

Des Chrétiens kidnappent et violent une fille de 12 ans

La voiture | la loi de ma bouche | mercredi 25/01/2017 – 07:48 Accusés de kidnapping et de viols aggravés sur une mineure de douze ans, deux Chrétiens ont demandé au tribunal de leur permettre d’assurer eux-mêmes leur défense. Ils comptent y arriver en utilisant « le seul code de lois qui vaille la peine« : la Bible. Originaires de Toledo dans l’Ohio, Timothy Ciboro et son fils … Continuer de lire Des Chrétiens kidnappent et violent une fille de 12 ans

Parlons de viol

Aujourd’hui, nous allons parler de la Chute. Pas celle de l’homme – qui serait du fait de la femme – mais de celle de la Femme qui vint avant et fit des femmes la propriété des hommes. Commençons par le commencement. La Genèse donc. De la Bible s’entend. Dans le premier récit de la création, en Genèse 1, 26-28, nous apprenons que l’être humain est « homme et femme » ainsi qu’IL (Dieu) « les créa ». Chefs d’œuvre de la création, ils arrivent après la terre, les cieux, les plantes, les animaux … tout ce qu’IL avait fait et avait trouvé bons. Puis, quelque chose s’est passé. Un chapitre plus loin, au second récit de la création, en Genèse 2, 7/ 21-23, la femme devint tributaire de l’homme. Tirée de lui. Lui qui a été créé le premier. Lui qui domine les animaux et toutes les autres créatures qui vinrent après lui. Il y eut un soir… et nous nous battons, aujourd’hui encore, pour qu’arrive enfin le matin.

Continuer de lire « Parlons de viol »

Et la misogynie se fit Dieu

Au commencement était la vie. Et la vie était dans la femme. Et la vie était par la femme. Et la vie était la femme. Elle était la Vénus de Berekat Rham taillée dans la pierre par l’homo erectus, il y a 800 000 ans. Elle était toutes ces vénus paléolithiques qui ont suivi, célébrant, par leurs formes généreuses, le pouvoir féminin par excellence : la fertilité. Elle était,  au commencement, au cœur de la vie. Tout fut par elle, magicienne, déesse procréatrice. Et rien de ce qui fut ne fut sans elle qui donnait la vie. En elle était la joie, l’abondance et l’amour. Elle était le doux refuge contre la crainte et la peur. Elle voulut partager son savoir, faire de l’autre son égal, offrit une pomme et signa, trop confiante, sa reddition.

En 2013 est parue une intéressante Histoire de la misogynie de l’Antiquité à nos jours (de Adeline Gargan et Bernard Lançon) retraçant les retombées de cette reddition. Les auteurs se lancent dans une étude archéologique de la défiance, du mépris, voire de la haine dont la femme a été victime au cours de l’histoire, de la Grèce archaïque à nos jours. Si l’ouvrage n’a ni la charmante impertinence ni la belle delicieuseté de La Chair interdite de Diane Ducret, il met merveilleusement en lumière l’invariance de la pensée misogyne d’un mythe à l’autre.

Continuer de lire « Et la misogynie se fit Dieu »