Accéder au contenu principal

Intermède: Yvonne Trimble

Dans un billet précédent, je me demandais comment le Dustin Porte humanitaire a pu nous revenir en mercenaire/ terroriste / braqueur de banque ? Peut-être a-t-il rencontré Yvonne Trimble, femme de Pastè Joël, et troll émérite des réseaux sociaux haïtiens ?

L’arrivée de Mme Trimble dans l’affaire des mercenaires s’est faite, comme à l’accoutumée, de façon tonitruante. La Trumpiste convaincue, anti-Démocrate motivée et PHTKiste survoltée, n’y est pas allée avec le dos de la cuiller.

Dans une publication sur Facebook, Mme Trimble remercie Dieu d’avoir répondu aux prières des siens et libéré les mercenaires. Sur Instagram, elle demande à Osman – le mercenaire si heureux d’être sauvé par son ambassade – de ne pas parler à la chaîne américaine CNN parce qu’elle « travaille » pour l’opposition, le Premier Ministre, le Directeur Général de la Police, les dealers de drogue, les Vénézuéliens, les Chinois, les anti-Américains et les oligarques qui ne veulent pas payer leurs impôts.

https://twitter.com/laloidemabouche/status/1099060892073893888?s=19

La liste est longue, certes, mais elle n’est pas plus saugrenue que l' »hypothèse » de la tentative d’assassinat terroriste présentée par le Premier Ministre Céant. Du reste, en ce beau dimanche matin, les déductions fiévreuses de la femme d’un pasteur américain toujours prompte à crier « Vive PHTK, À bas Martelly », sont presqu’un charmant intermède dans la saga Mèsenè qui semble vouloir, ces derniers temps, prendre ce blogue en otage.

Admirez la belle exubérance de la femme de Dieu qui attaque le journal Le Nouvelliste pour avoir osé se défendre contre des accusations de marchandage faites par l’ancien Président Michel Martelly, en marge du Carnaval des Cayes. Mme Trimble invite le journal à s’intéresser de préférence à la nouvelle maison à un million de dollars – en vrai, 435 000 – du chef de la Police Nationale d’Haïti, à Coral Springs, en Floride.

https://twitter.com/YvonneTrimble/status/1103701049171427328?s=19

Elle croit trouver là, la raison de la malléabilité de l’institution policière qui se contentera de remettre les mercenaires aux Américains, sans bruit, sans compte. Dans les élucubrations de Mme Trimble, le Ministre Aly et son ordre de transfert ne semblent jouer aucun rôle. Monsieur Gédéon aura cédé sous la pression américaine, de peur de perdre son visa américain et sa maison floridienne.

https://twitter.com/YvonneTrimble/status/1103701161914351617?s=19

Mme Trimble n’est toutefois pas seule à jouer à la détective sur Twitter. De l’autre côté du spectre, Mme Boukman – @madanboukman – anti-PHTK et pro-lavalas a été chercher la fiche d’impôts du couple qui, grâce à la bonne nouvelle prêchée en Haïti, gagnerait près d’un demi-million de dollars par an.

https://twitter.com/madanboukman/status/1096072285767847937?s=19
Une bonne nouvelle qui inclurait, il appert, de soutenir des salauds objectifs comme le très controversé Pasteur misogyne, Paige Patterson.
https://twitter.com/ryanllashton/status/1055231563066208256?s=19

C’est à dégoûter les gens de la religion.

Bon dimanche.

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

One thought on “Intermède: Yvonne Trimble Laisser un commentaire

  1. Ce billet révèle des informations redoutablement vraies. La LDMB est un vrai refuge pour les accros de bonnes informations.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils