Hello, it’s me.

Après quatre années d’absence, Adèle est de retour! Avec une autre power ballad sur l’amour perdu et jamais retrouvé et les regrets sans fin qui accompagnent cet état de fait. Comme à l’accoutumée, la formule a fait recette, la chanteuse britannique a battu tous les records et est à nouveau entrée dans l’Histoire. Pareillement, après 5 ans d’absence, les élections haïtiennes sont de retour! Avec le défilé de nos meilleurs qui se rappellent à notre bon souvenir et nous demande de bien vouloir les rencontrer à nouveau et jouer le jeu.

L’Organisation des États Américains a été on ne peut plus clair: les élections du 25 octobre représentent une grande opportunité pour la démocratie haïtienne qui ne devrait pas être ratée. Que l’organisation dont le Mulet s’est chargé personnellement de signifier, dans un mépris affiché pour le processus électoral haïtien, son choix de président au CEP de 2010, que cette organisation voie dans la messe du 25 octobre prochain une opportunité à ne pas rater pour la démocratie haïtienne nous dit tout ce qu’il faut savoir sur ces « élections ». Le reste de la communauté internationale n’est pas en reste.

Les États-Unis d’Amérique, fidèles à eux-mêmes, encouragent tous les acteurs à participer pacifiquement et pleinement au processus électoral, à respecter l’état de droit, et à s’engager à un haut niveau de transparence. L’Union Européenne, généralement plus convaincue de son rôle de conscience du monde, soutient l’organisation des joutes du 25 octobre, déploie sa mission d’observation et se permet même un peu de spontanéité par la bouche de son ambassadeur :

Si vous me présentez quelqu’un qui n’a aucune crainte pour dimanche 25 octobre, je serai content de le rencontrer.

Fidèle à sa responsabilité de protéger et fort de son succès en matière de culture de la démocratie, l’Onu ferme la marche avec ce bon Ban-Ki Moon qui « réitère son appel à tous les Haïtiens à exercer leur droit démocratique de vote et félicite (!) les institutions haïtiennes, en particulier le Conseil électoral provisoire (!!)  et la Police nationale haïtienne (!!!) , pour les mesures prises (?!?!)  afin de faciliter un vote pacifique, inclusif et transparent ce dimanche ». Même son de cloche du côté des membres du Core Group qui « continuent d’étendre leur plein soutien aux efforts visant à renforcer la stabilité et la consolidation des institutions démocratiques haïtiennes« .

Sourde aux appels de nos meilleurs, ce dimanche, je marronne. Je serai dans les mornes, dans une fondation familiale qui, depuis 15 ans, travaille dans le développement local intégré d’une petite commune du pays en-dehors. Certes, le marronage ne suffit pas. Nos ancêtres l’ont découvert et compris. Mais c’est un début. Nos nouveaux maîtres proclamés, nous aviserons sur la meilleure stratégie à adopter. Tant qu’elle incorpore la résolution de ne pas les reconnaître comme tels, cela ira.


PS : Je vous invite, ce mardi 3 novembre 2015 au Café Élections du Café Qlturel. Ce sera pour moi l’occasion de discuter avec le public, accompagnée de chanteurs, de poètes, de slammeurs … engagés,  dont la plupart sont de jeunes étudiants. Venez. Ce pourrait être drôle.

6 Comments

Laisser un commentaire