À propos

Parce que je suis haïtienne du pays et que mes ancêtres m’ont donné la loi de ma bouche …

Advertisements

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Ludsen Saint-Phar dit :

    Promouvoir pour le changement de la « vraie » réalité !

    Il y en a qui pensent que vendre un pays positivement, c’est parler uniquement de ce qui marche bien ou parait bien marcher; tout en fermant les yeux sur les aspects négatifs. L’on doit comprendre que si le monde se complaisait dans la suffisance des acquis, il n’y aurait jamais eu de progrès. Même la Science procède par identification des erreurs pour fin de correction et de changement. On n’est plus équilibré, progressiste et positif si on se satisfait d’un réductionnisme exclusiviste.

    Aussi, à propos de ceux qui pensent que leur soi-disant patriotisme leur exige qu’à vendre que les belles images du pays, je vous dis que la plaie sur laquelle vous fermez les yeux finira par avoir gain de cause de la mère patrie. Ce, sous vos yeux et comme un fardeau sur votre conscience de naïf, de passif et de complice !

    A cela, je crois que c’est très bien d’assurer la promotion du « Pays » comme tel en vulgarisant ses belles images. C’est même notre devoir de le faire ! Par contre, il y a les aspects (belles images) physiques et les dimensions structurelles, organisationnelles et politiques (je prend cette dernière comme concept intégrateur, totalisant). On ne peut rien avoir contre Haïti; c’est notre terre avant tout ! On ne peut que se soulever contre les agissements, les décisions de certains dirigeants ou du peuple lui-même. Et œuvrer à les dénoncer EN VUE DU CHANGEMENT EFFECTIF et NON SOUS FAÇADE !

    Par exemple, moi-même, je me sens rabaissé et offusqué quand les dirigeants pensent qu’il y a lieu de normaliser le cadre sécuritaire du pays quand il y a festivités seulement; alors que lors des élections, pour ne citer que ça, on assiste à des flambées de violence de part et d’autre. Ou que dans notre quotidien, les bandits font toujours les mêmes coups, de la même manière et parfois au même endroit ! Je ne comprends pas qu’il y ait autant de gens à nettoyer les rues seulement pendant Carifesta; alors que cela aurait dû être un acte continuel. Je ne vois pas trop où va un peuple qui pourrait applaudir la construction d’un viaduc alors qu’il le salit à coup de spray. Attendons-nous, dès lors, que selon son humeur, il viendrait même à le détruire ! Je ne comprends pas non plus que le président puisse, même en plaisanterie, s’amener ainsi que son ministre sur un terrain de mensonge, de bluff ! C’est de la trivialité déstabilisatrice des bases de l’État et des valeurs sociétales !

    Alors, là, pour ce qui me concerne, si élever la voix contre les dérives, c’est dénigrer Haiti; je crois que je le ferai envers et contre tous, encore et toujours, aujourd’hui et demain ! Car, je crois qu’il ne faut pas travailler à placer un arbre qui cache la forêt; mais à être réaliste, transcendant et perspicace.

    Tout compte fait, je le dis et le maintiens, les beaux clichés dans un environnement, un contexte mal organisé peuvent ne pas servir à trop grand chose !

    (Ludsen Saint-Phar, Communicateur Social / Juriste)

    Aimé par 2 people

  2. zile dit :

    du fond du coeur, merci!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s