Les 100 premières heures: protocole, promesses et production nationale

Le 7 février 2017, Jovenel Moïse, Chevalier de la banane, est devenu le 58ème président haïtien, lors d’une cérémonie d’investiture marquée par une désorganisation manifeste et de sérieux problèmes de protocole. Depuis, celui qui a obtenu le soutien de moins d’un dixième de l’électorat – un demi-million de voix – s’est vite attelé à la tâche, entre rencontres avec les parents, accueil de notre magnifique Miss … Continuer de lire Les 100 premières heures: protocole, promesses et production nationale

Déshérités

Notre Oncle d’Amérique – aucune parenté voulue avec le film culte d’Alain Renais* – vient de nous annoncer la nouvelle. Il ne financera pas nos élections. C’est dans l’ordre des choses. Jusqu’ici, il n’avait financé que ses élections; des élections qu’il a toujours bien préparées pour nous et que, cette fois, comme des enfants gâtés, nous lui avons jetées à la figure.

Continuer de lire « Déshérités »

Non, vous ne voulez pas aller en Érythrée

Quand certains de nos hommes ne rêvent pas de se rendre en Afrique du Sud pour voir des jeunes femmes aux seins debout, ils rêvent de se rendre en Erythrée pour décrocher deux femmes pour le prix d’une. Décidément, l’Afrique a la côte chez nous, cette semaine. Sauf que, croyez-moi Messieurs, vous ne voulez pas aller en Érythrée. Vous y rencontriez Issayas Afeworki, un dictateur sanguinaire comme on n’en fait plus. Il préside, imperturbable, une économie en lambeaux et nie, avec une belle superbe, la famine endémique d’une population dont 60% souffre de malnutrition, alors que Monsieur fait guéguerre avec ses voisins, l’Éthiopie, le Djibouti, le Soudan et le Yémen.

Arrestations, disparitions, assassinats… le président erythréen ne lésine pas quant aux moyens d’assujettir une population tragiquement terrorisée et totalement terrifiée. Dans plus de 300 camps de détention, les Érythréens trouvés en faute par ce pouvoir dont le gangstérisme est affiché sont jetés en prison pour être entré en contact avec l’étranger, avoir essayé de s’enfuir ou tout simplement pour avoir une tête qui déplaît. Depuis 2004, un Érythréen sur 5 a réussi à s’évader. Ils forment une diaspora qui nourrit ceux laissés au pays et sur laquelle le gouvernement prélève une taxe révolutionnaire de 2%. Continuer de lire « Non, vous ne voulez pas aller en Érythrée »

Ces enfants qui n’écoutent rien

Y est-il rien de plus tannant – on est au Québec ou on ne l’est pas – que des enfants qui n’écoutent rien ? En pleine période de fêtes, alors que les adultes ont tout fait pour leur payer de nouveaux jouets, ils s’amusent à les jeter, les casser et leur cracher dessus. En plus, ça braille, ça piaille, ça criaille. C’est à vous donner la migraine. Ils ne respectent rien. Même pas les injonctions. Même déguisées sous forme de souhaits. Alors, on s’improvise devin. On se lance dans des prévisions. Et pour quels résultats?

Le problème est que, la plupart des enfants n’écoutent pas leurs parents. Pas toujours. Surtout s’ils ne sont pas leurs « vrais » parents. Alors, ils se conduisent mal. Refusent de suivre les règles. La solution la plus simple est de ne pas en avoir. Éliminer la source du problème, c’est éliminer le problème. Le problème n’existant plus, il n’est plus besoin de trouver une solution. Pour ceux qui préfèrent se compliquer la vie toutefois,  voici trois conseils susceptibles de vous aider à mieux gérer votre enfant.

Continuer de lire « Ces enfants qui n’écoutent rien »

Hello, it’s me.

Après quatre années d’absence, Adèle est de retour! Avec une autre power ballad sur l’amour perdu et jamais retrouvé et les regrets sans fin qui accompagnent cet état de fait. Comme à l’accoutumée, la formule a fait recette, la chanteuse britannique a battu tous les records et est à nouveau entrée dans l’Histoire. Pareillement, après 5 ans d’absence, les élections haïtiennes sont de retour! Avec le défilé de nos meilleurs qui se rappellent à notre bon souvenir et nous demande de bien vouloir les rencontrer à nouveau et jouer le jeu.

L’Organisation des États Américains a été on ne peut plus clair: les élections du 25 octobre représentent une grande opportunité pour la démocratie haïtienne qui ne devrait pas être ratée. Que l’organisation dont le Mulet s’est chargé personnellement de signifier, dans un mépris affiché pour le processus électoral haïtien, son choix de président au CEP de 2010, que cette organisation voie dans la messe du 25 octobre prochain une opportunité à ne pas rater pour la démocratie haïtienne nous dit tout ce qu’il faut savoir sur ces « élections ». Le reste de la communauté internationale n’est pas en reste. Continuer de lire « Hello, it’s me. »

Les élections du 25 octobre 2015 n’auront pas lieu

Le Président de la République, Son Excellence Michel Joseph Martelly, vient, par une vidéo sur sa page Facebook officielle, de lancer un vibrant appel à la nation : celui de participer aux « élections présidentielles, législatives et municipales » qui seront organisées le 25 octobre 2015. Le peuple haïtien est de nouveau appelé en des comices qui sont tout sauf siennes puisque ce n’est pas sa volonté qui s’y exprime. Il doit toutefois s’y rendre par « devoir civique » envers un État qui ne respecte aucune des obligations de son contrat social avec son peuple mais qui attend qu’il observe et respecte des obligations toujours plus lourdes.

Dans les relations internationales, la responsabilité de protéger (R2P) réaffirme les devoirs de l’État envers sa population. Cette responsabilité particulière, c’est le concept selon lequel les États souverains ont l’obligation de protéger leurs propres citoyens contre des catastrophes évitables, mais en vertu duquel, s’ils refusent ou ne sont pas en mesure de le faire, cette responsabilité incombe à la communauté internationale. Celui-ci a pris une telle importance ces dernières années, notamment depuis la résolution A/RES/60/1 (par. 138 à 140) de l’Assemblée Générale de l’Onu, que certains auteurs, dont Bertrand Badie, y voient une équivalence croissante entre responsabilité (aussi réponse-habilité) et souveraineté, comme pour lier la légitimité du statut de souverain à celui de son respect des engagements contractés à l’égard de son peuple. Continuer de lire « Les élections du 25 octobre 2015 n’auront pas lieu »