Le Président de la Fédération haïtienne de football a 77 ans

La nouvelle avait fait l’effet d’une bombe. Un ancien député aurait agressé sexuellement la fille de onze ans de sa maîtresse. L’homme de 59 ans aurait profité de l’absence de la mère pour se rendre chez la fille et procéder à son crime. La mère a porté plainte. Une histoire banale de beau-père agressant sexuellement sa belle-fille si bien installée dans notre psyché que des … Continuer de lire Le Président de la Fédération haïtienne de football a 77 ans

Garcia Delva, chanteur, sénateur, kidnappeur ?

Dans une entrevue accordée au Nouvelliste en date du 27 octobre 2012, le député Garcia Delva se défendait de toutes accusations de participation à des actes d’enlèvement de personnes, mettant ces accusateurs au défi d’apporter des preuves de sa culpabilité: Je n’ai rien à voir avec le dossier de kidnapping. D’ailleurs, au départ, j’avais même pensé que les rumeurs disaient qu’on m’avait kidnappé moi-même. Moi, … Continuer de lire Garcia Delva, chanteur, sénateur, kidnappeur ?

An dirèk sou Twitè, rapò Petwo Karibe a (1/2)

Aswè a, m koumanse li Rapport de la commission sénatoriale spéciale d’enquête sur le fonds Petrocaribe couvrant les périodes allant de septembre 2008 à septembre 2016 la (Rapò komisyon senatè ki t ap ankete sou lajan Petrocaribe a sou peryòd sektanm 2008 pou rive sektanm 2016) epi m vin gen yon sèl anvi pataje sa m panse ak nou pandan m ap li a. Men tout moun … Continuer de lire An dirèk sou Twitè, rapò Petwo Karibe a (1/2)

Le déchoucage n’est pas fini

J’ai de mauvaises nouvelles. Les événements des 6 et 7 juillet 2018 n’étaient qu’un aperçu, un avant-goût, une préfiguration de ce qui nous attend. Ces pneus enflammés, ces routes bloquées, ces magasins pillés … sont des éléments d’un teaser nous invitant à nous intéresser à la suite de la communication et il importe de ne pas mésinterpréter le message qui nous est ainsi transmis.

C’est le propre de l’aguiche que d’être ambiguë. Son rôle est d’annoncer et non de dire. Elle a vocation à entretenir l’intérêt sans rien dévoiler de la production. Plutôt que de répondre aux questions, elle les encourage. Comment autant de gens ont-ils pu se mobiliser aussi bien en si peu de temps ? Mystère. Pourquoi s’en sont-ils pris cette fois aux beaux quartiers ? Suspense. Pourrons-nous retourner à notre vie d’avant où nous n’avions à nous préoccuper du sort de ces gens-là qu’en autant ils font notre service et nous servent de marqueur social ?

Continuer de lire « Le déchoucage n’est pas fini »

En direct depuis Twitter, le rapport PetroCaribe

Cette nuit, j’ai commencé à lire le Rapport de la commission sénatoriale spéciale d’enquête sur le fonds Petrocaribe couvrant les périodes allant de septembre 2008 à septembre 2016 et j’ai eu envie de partager mes réactions à chaud avec vous. Mais vous n’êtes pas tou.te.s sur Twitter. Aussi ai-je pensé vous les reprendre toutes ici pour que vous ne vous sentiez pas exclu.e.s. Tout d’abord, le … Continuer de lire En direct depuis Twitter, le rapport PetroCaribe

Nous devons parler de l’école de droit des Gonaïves

La première et dernière fois que nous avons parlé de l’école de droit des Gonaïves, nous venions de retrouver les traces d’un ancien matador superbe qui avait réalisé un exploit. Le truqueur autoproclamé d’élections y était en tant que parrain d’une promotion sortante de l’une des multiples succursales de ce cancer avec métastases qu’est (devenue?, en passe de devenir?) l’École de Droit et des Sciences Économiques des Gonaïves (EDSEG). Hier, sur Facebook, elle s’est rappelée à notre bon souvenir, par cette inénarrable et exubérante expression de joie du nouveau licencié en droit, Honick Beauplan, technicien au Ministère des Affaires Sociales et « protégé » du Sénateur Évalière Beauplan qui, il faut le reconnaître, nous avait jusqu’ici habitués à mieux.

wp-image-1581699712 Continuer de lire « Nous devons parler de l’école de droit des Gonaïves »

L’ouragan Kato

Le Festival du rire est en Haïti et il démarre en trombe avec un humoriste canadien comparant, un sénateur haïtien ayant déchiré un projet de loi décrié sur le budget, au « narcotrafiquant le plus dangereux au monde » et au responsable de l’attentat terroriste le plus meurtrier de l’histoire. C’est effectivement marrant. À mourir de rire. Continuer de lire « L’ouragan Kato »

Quand on veut noyer son Parlement

Les Constituants de 1987 étaient obsédés par l’hyper-présidentialisme et déterminés à le prévenir absolument. Mandat présidentiel non consécutif et limité à deux (art. 134.3). Président préposé à la stabilité des institutions. Exécutif bicéphale dont la tête la plus exécutive vient du parti majoritaire au Parlement et, bien sûr, le fameux article 150, délimitant de la manière la plus restrictive les pouvoirs du Président.

 Le Président de la République n’a d’autres pouvoirs que ceux que lui attribue la Constitution.

Mentalité de chef oblige, nos Présidents ont souvent eu du mal à accepter le fait et, l’un après l’autre, Aristide, Préval, Martelly et, aujourd’hui, Moïse (?), ils se sont attachés à contrôler, décrédibiliser, affaiblir ou carrément laisser devenir caduques les législatures qui ont eu le malheur d’être élues au même moment qu’eux.

Continuer de lire « Quand on veut noyer son Parlement »

À quoi sert Gracia Delva ?

À la mi-mai 2016, le web francophone s’est découvert une véritable passion pour le droit constitutionnel, en particulier tel qu’évoqué dans une question de partiel plutôt bien tournée : « À quoi sert François Hollande ? » La question, un clin d’œil « maladroit » d’un jeune maître de conférence à une formule d’un grand professeur, a trouvé un écho retentissant chez les internautes peu impressionnés par les performances du Président « normal » de la France, alors à 13% de confiance dans les sondages – un véritable record, même pour lui. Leur réponse, négligeant plus ou moins volontairement le contexte de la question : À rien. François Hollande, répondirent-ils, espiègles et rieurs, ne sert à rien. 

Nos politiciens n’étant guère soumis à l’infamie des sondages, nous ne pouvons chiffrer aussi bien notre dégoût d’eux mais comme, en grande majorité, ils nous ont été donnés, à notre corps défendant et qu’ils nous auraient déjà tous enterrés si le ridicule tuait, l’on pourrait être tenté de leur réserver le même traitement que Monsieur Hollande et poser que eux, non plus, ne servent à rien. Pourtant, en plus de parader des danseuses (presque) nues sur un char de Carnaval, se défendre des accusations de vol de génératrices,  et se porter candidat au Sénat quelques mois après sa réélection à la Chambre des Députés, Gracia Delva doit bien servir à quelque chose.

Continuer de lire « À quoi sert Gracia Delva ? »