D’inculpé à coupable, la première année d’un Président

Le Président Jovenel Moïse est arrivé au pouvoir avec, selon le commissaire de Port-au-Prince d’alors, Danton Léger, une inculpation dans des actes de blanchiment d’argent. Nous ne savons trop en quoi consiste l’accusation, hormis, sa qualification; personne ne semblant avoir vu l’acte d’inculpation. Entre temps, le commissaire Léger a été remplacé par le commissaire Ocnam…

Une logique juridique toute rose

Tentant à tout prix de calmer une tempête de sa propre création, l’administration Moïse – ajouter Lafontant serait un déni de réalité auquel je refuse de me prêter – vient de sortir un mémorandum à l’intention des employés de la Direction Générale des Impôts, les invitant, dans les faits, à violer la loi des finances…

Non, nous ne sommes pas tous coupables

En ce moment, les mêmes personnes qui nous priaient de laisser leur pays marcher, parce que leur Haïti est différente et que nous étions des aigris amaigris; les mêmes yeux secs™ qui, récemment, encore nous jugeaient sur ce qui serait notre promptitude à « dénigrer » le pays sans tenir compte de ce qu’en penserait le Blanc…