Xénophobies

Le président américain a fait pleurer des petites Afghanes. Cette fois, toutefois, ce n’était pas parce que des bombes ont plu sur leurs maisons et tué des êtres chers. La Cour Suprême  américaine ayant, temporairement, autorisé (en partie) le décret xénophobe de Donald Trump, elles se sont vues refuser le visa américain dont elles avaient besoin pour participé à un concours international de robotique.  On … Continuer de lire Xénophobies

Il est un businessman, pas un politicien

Le 12 janvier 2015, Bruce Vincent Rauner est devenu le 42ème gouverneur de l’Illinois avec la promesse de reprendre l’État des mains des politiciens traditionnels et des intérêts spéciaux et de « mettre le peuple d’abord ». Le site Internet de sa campagne le présente comme un self-made man qui s’est engagé à améliorer la situation de l’Illinois et y créer un État prospère où, comme lui, tout le monde pourra réussir. Dans cet État américain (le 5ème en termes de population) considéré comme un microcosme du pays tout entier, le slogan de sa campagne « Bring Illinois Back » était en résonance avec ceux, nombreux, qui avaient l’impression de ne plus reconnaître leur pays et qui, un an plus tard, allaient, dans les États-Unis tout entier, confier à l’homme d’affaires Donald Trump la tâche de  « Make America Great Again ».

Continuer de lire « Il est un businessman, pas un politicien »

Donald Trump might save humankind

When the news of pharma bro Martin Shkreli jacking up the price of AIDS medicine Daraprim from US$13.5 to US$750 per pill went viral, I felt compelled to give him the benefit of the doubt. I posited he was trying to tell us something, rile us up, make us realize the fundamental wrongness of a system where money is king and force us to face the parasitic and inhumane nature of greed-based capitalism. We didn’t listen. We couldn’t, wouldn’t see beyond the facade of the jerk he embodied so giddily. We hated him. Not the system that allowed him to and awarded him for being so. We hated the player. Not the game.

What he did was perfectly legal and that should have given us pause. Instead we hated him because it was easier. It meant we didn’t have to face the truth, most likely because we like whatever benefits we can get from an unjust system enough that we don’t want to question it. So we rather yell at something. Someone. Anything. A pharmakos we can sacrifice to our righteousness so we don’t have to acknowledge the part we play in letting the capitalists get away with murder. Which they will continue to do as the securities fraud case against Shkreli and his lawyer – accused of defrauding the very same pharmaceutical company used to make the point about medicine prices – moves to trial. If history serves us right, he’ll be in for a few years and get to keep all his moneyContinuer de lire « Donald Trump might save humankind »

Des Chrétiens kidnappent et violent une fille de 12 ans

La voiture | la loi de ma bouche | mercredi 25/01/2017 – 07:48 Accusés de kidnapping et de viols aggravés sur une mineure de douze ans, deux Chrétiens ont demandé au tribunal de leur permettre d’assurer eux-mêmes leur défense. Ils comptent y arriver en utilisant « le seul code de lois qui vaille la peine« : la Bible. Originaires de Toledo dans l’Ohio, Timothy Ciboro et son fils … Continuer de lire Des Chrétiens kidnappent et violent une fille de 12 ans

Des couilles en or

Il est dit dans le Deutéronome, au chapitre 23, verset 1, que celui dont les testicules ont été écrasés n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel. C’est que Dieu tient à ses couilles. Il y tient tant qu’il interdit, dans le Lévitique (22:24), qu’on lui offre des animaux ainsi amoindris. Dieu aime ses mâles, entiers, forts, puissants, avec des couillesContinuer de lire « Des couilles en or »

Plus Jammeh!

Yahya Jammeh s’était engagé à gouverner la Gambie pour un milliard d’années. Réélu pour la quatrième fois à la tête de la Gambie en 2011 lors d’élections tout sauf démocratiques, il remettait son destin « entre les mains du Tout-puissant Allah » et invitait les aigris, ceux à qui « cela ne plait pas« , à « aller au diable ». Lui, continuerait à demander « pourquoi [le journaliste gambien indépendant] Deyda Hydara est-il si spécial? » juste parce qu’il a été assassiné le 16 décembre 2004 et à appeler à couper les têtes des homosexuels … comme il sied à l’homme de Dieu qu’il est. Il y a un peu plus d’une heure, après avoir accepté puis rejeté puis pétitionné puis tempêté puis déclaré l’État d’urgence puis pesté contre le résultat des présidentielles du 1er décembre 2016 le donnant perdant, il est parti de Banjul laissant la place à son successeur et « décision de la Gambie », Adama Barrow.

Continuer de lire « Plus Jammeh! »

​Incertitude aux Etats-Unis après l’élection controversée du 8 novembre 2016

Mon lit | la loi de ma bouche | jeudi 10/11/2016 – 23:48

L’incertitude politique dans laquelle les États-Unis d’Amérique sont plongés depuis l’élection du très controversé Donald Trump suscite l’inquiétude de la communauté des Haïtiens et Haïtiennes du pays et la colère de l’opposition.

Des centaines de milliers d’Américains sont descendus dans les rues pour protester contre ce qu’ils considèrent être un travestissement grotesque de la démocratie.

La loi de ma bouche est profondément préoccupée par l’instabilité sociale régnant aux États-Unis où Donald Trump sera bientôt élu président par le Collège Électoral pour un mandat de quatre ans. Continuer de lire « ​Incertitude aux Etats-Unis après l’élection controversée du 8 novembre 2016 »

Showing us who they are

Donald Trump is the new US President-Elect. The world is in shock. We don’t quite understand. We need it to make sense. We’re looking for answers. How could this happen? we ask , as we’re still reeling from the Brexit aftermath. How can people be so hateful ? So close-minded ? So resolutely backward ?

The 21st century individual in us cannot understand. Refuses to. This is insane, right ? It can’t be ? We must have miscalculated ? There must be something that could have been done. Someone or something that can be blamed for this disaster.  Continuer de lire « Showing us who they are »

Kijan yo ekri Tyonp?

Hier matin, au Boulevard du 15 octobre, des Haïtiano-Américains, nombreux, se pressent dans une grande salle  pour exercer leur droit de vote. La tendance est claire. Tout le monde vote Hillary Clinton. Ceux qui ne lisent pas trop bien (la langue de leur pays d’adoption) demandent de l’aide à ceux qui savent. Très vite, une seule personne devient le scribe attitré et remplit les bulletins de vote. M pa fin konprann sa k ekri yo. Je n’y vois pas grand chose. Mete Hillary pou mwen. Notez Hillary pour moi.

Continuer de lire « Kijan yo ekri Tyonp? »

Le blues du Mâle Occidental Blanc 

David Duke est candidat au Sénat. L’ancien chef du Ku Klux Klan et grand fan de Donald Trump, se lance dans la course pour qu'(enfin), au Congrès, quelqu’un défende l’héritage des Européens-Américains. Cette candidature arrive à un moment où des Américains à la peau trop foncée se voient menacés d’interdiction d’entrer (parce qu’ils sont de la mauvaise religion), d’obligation de départ (parce qu’ils parlent la mauvaise langue) ou de ticket pour l’au-delà (parce qu’ils respirent en étant « Noirs »). Elle rejoint une vague brune déferlante et aux échos assourdissants qui menace de submerger toute décence humaine au nom de croyances dépassées et surannées.

Misogyne et xénophobe, ce mouvement rassemble des dégénérés, narcissiques et nombrilistes, prêts à sacrifier l’humanité à leur divinité. Cette vague hurlante est le dernier refuge de ceux qui sont déterminés à réclamer ce qu’ils estiment être leur droit divin:  établir leur dominion sur la Terre et tout ce qui s’y trouve.

Continuer de lire « Le blues du Mâle Occidental Blanc «