Quand la réalité défie nos théories

Au XVI ème siècle, le grand anatomiste et médecin brabançon, André Vésale – version francisée de son nom latin Andreas Vesalius – décida, sans autre forme de procès, que le clitoris n’existait pas. L’auteur du De humani corporis fabrica, celui qui fit entrer l’anatomie dans la modernité, décida de faire fi de la réalité et d’exciser virtuellement toutes les femmes. C’est que le bon docteur avait une théorie : l’appareil génital féminin était l’inverse de l’appareil génital masculin, avec le vagin comme le négatif du pénis et les ovaires celui des testicules. Le clitoris n’avait pas sa place dans cette belle réflexion. Il faisait tâche. Il dérangeait. Il fallait donc qu’il cessa d’exister.

Les patientes du Docteur toutefois, transgressives et impudentes comme le sont généralement les femmes, continuaient à présenter l’impossible « excroissance ». Elles furent, en toute logique, déclarées hermaphrodites. La méfiance continua longtemps; cette histoire de clitoris, l’anatomie n’y croyait pas trop. Il faudra d’ailleurs attendre mai 2005 pour que l’anatomie de la « petite colline » – du grec ancien κλειτορίς, kleitorís – soit enfin révélée par, une femme, le Dr Helen O Connell, grâce à l’imagerie médicale.

Continuer de lire « Quand la réalité défie nos théories »

On reconnaît l’arbre à ses fruits

Alors que trois conseillères électorales sur quatre continuent de s’accrocher à leur postes comme des sangsues à leurs verrues, les consultations débutent pour refonder/replâtrer le Conseil Électoral Provisoire… avec, peu ou prou,  les mêmes institutions et organisations qui ont désigné les conseillers précédents. Nos 17 CEP qui se sont généralement montrés incapables d’organiser des élections crédibles ont pourtant été généralement alimentés en conseillers généralement peu crédibles, corrompus et suceurs émérites par ces mêmes organisations. Et voilà qu’aujourd’hui encore, nous nous apprêtons à leur demander de choisir ces hommes et ces femmes providence qui nous donneront enfin des élections crédibles. L’inanité, dit-on, est de répéter à chaque fois les mêmes erreurs en espérant de nouveaux résultats. Le fait avéré, Haïti ne serait donc pas qu’une jwal à ciel ouvert mais un asile psychiatrique pour champions toute catégorie en folie débilitante.

Continuer de lire « On reconnaît l’arbre à ses fruits »

Opont et ses dames

Hier, 27 janvier 2016, le Président du Conseil Électoral Provisoire, le sieur Pierre-Louis Opont, comptable de son état, a reçu une lettre de ses patrons. Dans cette lettre fort clémente, le Forum économique du secteur privé – le plus grand regroupement de patrons céans – invite un malheureux, condamné à publier des résultats qui n’en sont pas, à remettre sa démission « en vue de permettre à la nation de trouver une issue à la crise actuelle ».

Victime de l’OÉA en 2010 – quand il dut retirer Jude Célestin du second tour de la présidentielle – et du BCEN en 2015 – lorsqu’il dut introniser, dès le premier tour, les sénateurs Jean-Renel Sénatus et Youri Latortue – Pierre-Louis Opont est un grand incompris dont les efforts – précise Grégory Brandt qui signe la lettre – « en vue de remplir cette mission difficile et servir les intérêts du pays » sont malheureusement restés vains. Heureusement que, pris dans la tourmente, le Président Opont peut continuer à compter sur ses femmes.

Continuer de lire « Opont et ses dames »

Un Conseil Électoral Provisoire Permanent?

En guise de lecture légère ce matin, j’ai sorti le Décret électoral de 2015. Avez-vous jamais pris le temps de le lire ? Vous devriez. C’est un texte qui, comme une boîte à surprises, nous en réserve de nouvelles tous les jours. Comme par exemple, le fait que nous aurons bientôt un CEP zombie. Le genre Resident Evil façon J’avo. Le genre dangereux. Le genre qui a une capacité de regénération inouïe. Le genre qui vous hante à jamais parce qu’il semble n’avoir pas de fin. Je comprends mieux pourquoi le CEP survit à tout: démissions, protestations, manifestations et scandales de corruption. Notre CEP résiste à tout parce qu’il n’a possiblement pas de fin.

C’est l’article 1 du décret qui m’a mis la puce à l’oreille :

Continuer de lire « Un Conseil Électoral Provisoire Permanent? »

L’exploit d’Opont

Hier,  Haïti a voté. Le Président du CEP s’est décerné un satisfecit massif et parle d’exploit.

Gessica Geneus a voté. Le Rédacteur en chef du Nouvelliste s’est décerné un satisfecit massif et lui a réservé le traitement Martine.

De nombreux Haïtiens ont voté. Sur les réseaux sociaux, certains se sont décernés un massif satisfecit et en ont profité pour tancer (ou)vertement ceux qui ont osé ne pas voter.

La presse internationale, unanime, a salué la retenue du peuple haïtien qui a voté sans violences. Pour une fois. Parce qu’on ne sait jamais avec ces brutes. Alors, autant leur dire, à plusieurs reprises, à quel point, on est fiers d’eux.

Continuer de lire « L’exploit d’Opont »