De la décharge

À la surprise générale de personne, le président de la République a un nouveau décret. Dans son souci jamais démenti de lutter contre la lutte contre la corruption, son administration vient de décréter accorder « décharge aux anciens premiers ministres et ministres ayant servi la République, du 7 février 1991 au 7 février 2017 et ayant en leur possession un rapport d’audit favorable de la Cour … Continuer de lire De la décharge

Quand la réalité défie nos théories

Au XVI ème siècle, le grand anatomiste et médecin brabançon, André Vésale – version francisée de son nom latin Andreas Vesalius – décida, sans autre forme de procès, que le clitoris n’existait pas. L’auteur du De humani corporis fabrica, celui qui fit entrer l’anatomie dans la modernité, décida de faire fi de la réalité et d’exciser virtuellement toutes les femmes. C’est que le bon docteur avait une théorie : l’appareil génital féminin était l’inverse de l’appareil génital masculin, avec le vagin comme le négatif du pénis et les ovaires celui des testicules. Le clitoris n’avait pas sa place dans cette belle réflexion. Il faisait tâche. Il dérangeait. Il fallait donc qu’il cessa d’exister.

Les patientes du Docteur toutefois, transgressives et impudentes comme le sont généralement les femmes, continuaient à présenter l’impossible « excroissance ». Elles furent, en toute logique, déclarées hermaphrodites. La méfiance continua longtemps; cette histoire de clitoris, l’anatomie n’y croyait pas trop. Il faudra d’ailleurs attendre mai 2005 pour que l’anatomie de la « petite colline » – du grec ancien κλειτορίς, kleitorís – soit enfin révélée par, une femme, le Dr Helen O Connell, grâce à l’imagerie médicale.

Continuer de lire « Quand la réalité défie nos théories »

On reconnaît l’arbre à ses fruits

Alors que trois conseillères électorales sur quatre continuent de s’accrocher à leur postes comme des sangsues à leurs verrues, les consultations débutent pour refonder/replâtrer le Conseil Électoral Provisoire… avec, peu ou prou,  les mêmes institutions et organisations qui ont désigné les conseillers précédents. Nos 17 CEP qui se sont généralement montrés incapables d’organiser des élections crédibles ont pourtant été généralement alimentés en conseillers généralement peu crédibles, corrompus et suceurs émérites par ces mêmes organisations. Et voilà qu’aujourd’hui encore, nous nous apprêtons à leur demander de choisir ces hommes et ces femmes providence qui nous donneront enfin des élections crédibles. L’inanité, dit-on, est de répéter à chaque fois les mêmes erreurs en espérant de nouveaux résultats. Le fait avéré, Haïti ne serait donc pas qu’une jwal à ciel ouvert mais un asile psychiatrique pour champions toute catégorie en folie débilitante.

Continuer de lire « On reconnaît l’arbre à ses fruits »

Où est passé Opont ?

Laissons la cantique – de la banane – passons à la prière – d’un ancien matador qui a perdu sa superbe.

Quelque part, dans un hôtel de Pétion-Ville, un ancien président, sort de sa chambre, derrière ses lunettes noires. Sur la cour, une voiture noire, aux vitres teintés en noir, attend. L’ancien président y monte d’un pas décidé et la voiture démarre en trombe. Bientôt, de la voiture, l’on ne voit plus que la plaque d’immatriculation dont deux lettres frappent et atterrent l’imagination: IT pour Immatriculation Temporaire. C’est alors que l’on se dit que, finalement, c’est Graham Greene qui avait raison. Dans le pays ici, nous sommes des comédiens.

Continuer de lire « Où est passé Opont ? »

Un Conseil Électoral Provisoire Permanent?

En guise de lecture légère ce matin, j’ai sorti le Décret électoral de 2015. Avez-vous jamais pris le temps de le lire ? Vous devriez. C’est un texte qui, comme une boîte à surprises, nous en réserve de nouvelles tous les jours. Comme par exemple, le fait que nous aurons bientôt un CEP zombie. Le genre Resident Evil façon J’avo. Le genre dangereux. Le genre qui a une capacité de regénération inouïe. Le genre qui vous hante à jamais parce qu’il semble n’avoir pas de fin. Je comprends mieux pourquoi le CEP survit à tout: démissions, protestations, manifestations et scandales de corruption. Notre CEP résiste à tout parce qu’il n’a possiblement pas de fin.

C’est l’article 1 du décret qui m’a mis la puce à l’oreille :

Continuer de lire « Un Conseil Électoral Provisoire Permanent? »

Ces enfants qui n’écoutent rien

Y est-il rien de plus tannant – on est au Québec ou on ne l’est pas – que des enfants qui n’écoutent rien ? En pleine période de fêtes, alors que les adultes ont tout fait pour leur payer de nouveaux jouets, ils s’amusent à les jeter, les casser et leur cracher dessus. En plus, ça braille, ça piaille, ça criaille. C’est à vous donner la migraine. Ils ne respectent rien. Même pas les injonctions. Même déguisées sous forme de souhaits. Alors, on s’improvise devin. On se lance dans des prévisions. Et pour quels résultats?

Le problème est que, la plupart des enfants n’écoutent pas leurs parents. Pas toujours. Surtout s’ils ne sont pas leurs « vrais » parents. Alors, ils se conduisent mal. Refusent de suivre les règles. La solution la plus simple est de ne pas en avoir. Éliminer la source du problème, c’est éliminer le problème. Le problème n’existant plus, il n’est plus besoin de trouver une solution. Pour ceux qui préfèrent se compliquer la vie toutefois,  voici trois conseils susceptibles de vous aider à mieux gérer votre enfant.

Continuer de lire « Ces enfants qui n’écoutent rien »

L’exploit d’Opont

Hier,  Haïti a voté. Le Président du CEP s’est décerné un satisfecit massif et parle d’exploit.

Gessica Geneus a voté. Le Rédacteur en chef du Nouvelliste s’est décerné un satisfecit massif et lui a réservé le traitement Martine.

De nombreux Haïtiens ont voté. Sur les réseaux sociaux, certains se sont décernés un massif satisfecit et en ont profité pour tancer (ou)vertement ceux qui ont osé ne pas voter.

La presse internationale, unanime, a salué la retenue du peuple haïtien qui a voté sans violences. Pour une fois. Parce qu’on ne sait jamais avec ces brutes. Alors, autant leur dire, à plusieurs reprises, à quel point, on est fiers d’eux.

Continuer de lire « L’exploit d’Opont »

Qu’y a-t-il dans un nombre?

Le Conseil Électoral Provisoire, dans un de ces tours de passe-passe dont il a le secret, nous a livré les résultats de et le taux de participation à ce qui s’est passé le 9 août 2015: 18%. Il y a une semaine, j’avais trouvé une formule magique pour calculer ce fameux taux. Le CEP a dû trouver mieux. Car enfin, cela n’a pas dû être facile d’arriver à ce taux de participation quand 23.4% des procès-verbaux des sénatoriales et 22.7% des procès-verbaux des candidats à la députation ont été annulés ou ne sont pas arrivés au Centre de tabulation.

Du choix magique d’un taux de 70% de procès-verbaux retenus pour valider ou annuler les élections dans les circonscriptions à la mystérieuse avance de 50% dans la participation aux sénatoriales, tout semble indiquer que le Conseil Électoral Provisoire a dû, pendant les 12 jours que lui ont pris la publication des résultats, faire appel à des formules spéciales – magiques ? – pour nous trouver nos futurs élus.

Il est bien 25 circonscriptions où les élections vont reprendre, des candidats risquant encore de se faire radier de la liste, des candidats au Sénat qui doivent se contenter des voix qu’on a bien voulu leur accorder même quand les élections seront reprises dans certaines des circonscriptions de leur département, des candidats élus dès le premier tour même si moins de 70% des procès-verbaux ont été validés pour leurs circonscriptions … mais, l’un dans l’autre, nous avons des résultats.

Continuer de lire « Qu’y a-t-il dans un nombre? »