Un viol accidentel

Y est-il quoi que ce soit de plus embarrassant que quand vous violez quelqu’un par accident ? C’est la pire des choses, n’est-ce pas ? Vous menez une petite fouille de rien du tout dans une banlieue, un jeune délinquant noir passe par là et tombe sur votre bâton télescopique qui s’enfonce dans son cul à 10 cm. Heureusement que la police des polices est … Continuer de lire Un viol accidentel

Ces « journalistes » qui nous tuent

Tous les matins, crieurs dans le désert ou pas, je pars en randonnée dans un sentier aux pentes particulièrement ardues. J’essaie de respecter une promesse faite à mon enveloppe charnelle qui, depuis quelque temps, me réclame des muscles, à cor(ps) et à cris(sements). Quand on prend de l’âge, le corps ne pardonne pas et  je sais  de quel côté mon pain est beurré,  aussi, l’angélus de 5h du matin me trouve-t-il en train de franchir la barrière pour 30 à 40 minutes de randonnée à travers bois.

La marche alterne entre footing, jogging et hiking, selon que la topologie capricieuse nous force, mes compagnons de sport et moi, à choisir l’un plutôt que l’autre. Elle est aussi exigeante qu’euphorisante. Nous avons tous commencé avec nos objectifs respectifs mais, au final, elle est devenue sa propre motivation. Ces quelques minutes dédiées à nos corps tous les matins sont autant de fleurs que nous déposons devant leur autel, par gratitude certes mais surtout, avouons-le tout net, par intérêt bien compris.  Continuer de lire « Ces « journalistes » qui nous tuent »

Quand Gary Desrosiers blâme la victime 

Pour V. que ce genre de discours révolte. 

Ainsi donc, en réaction à un viol collectif qui a choqué toute la nation, le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti s’est résolument installé dans la longue tradition qui consiste à  blâmer la victime. Un lecteur, furieux, vient de m’envoyer l’article de Loop News rapportant les propos irresponsables et dangereux du porte-parole de la PNH. Dans son « conseil salutaire »,  Monsieur Desrosiers invite les jeunes filles à « Evite ale nan chanm gason ». Et à deux reprises. Sispann antre nan chanm gason. Au cas où ce ne serait pas suffisamment clair que, si elles n’allaient pas retrouver ces messieurs, elles ne se retrouveraient pas victimes de viol à cinq.  Continuer de lire « Quand Gary Desrosiers blâme la victime « 

Des Chrétiens kidnappent et violent une fille de 12 ans

La voiture | la loi de ma bouche | mercredi 25/01/2017 – 07:48 Accusés de kidnapping et de viols aggravés sur une mineure de douze ans, deux Chrétiens ont demandé au tribunal de leur permettre d’assurer eux-mêmes leur défense. Ils comptent y arriver en utilisant « le seul code de lois qui vaille la peine« : la Bible. Originaires de Toledo dans l’Ohio, Timothy Ciboro et son fils … Continuer de lire Des Chrétiens kidnappent et violent une fille de 12 ans

Parlons de viol

Aujourd’hui, nous allons parler de la Chute. Pas celle de l’homme – qui serait du fait de la femme – mais de celle de la Femme qui vint avant et fit des femmes la propriété des hommes. Commençons par le commencement. La Genèse donc. De la Bible s’entend. Dans le premier récit de la création, en Genèse 1, 26-28, nous apprenons que l’être humain est « homme et femme » ainsi qu’IL (Dieu) « les créa ». Chefs d’œuvre de la création, ils arrivent après la terre, les cieux, les plantes, les animaux … tout ce qu’IL avait fait et avait trouvé bons. Puis, quelque chose s’est passé. Un chapitre plus loin, au second récit de la création, en Genèse 2, 7/ 21-23, la femme devint tributaire de l’homme. Tirée de lui. Lui qui a été créé le premier. Lui qui domine les animaux et toutes les autres créatures qui vinrent après lui. Il y eut un soir… et nous nous battons, aujourd’hui encore, pour qu’arrive enfin le matin.

Continuer de lire « Parlons de viol »