Xénophobies

Le président américain a fait pleurer des petites Afghanes. Cette fois, toutefois, ce n’était pas parce que des bombes ont plu sur leurs maisons et tué des êtres chers. La Cour Suprême  américaine ayant, temporairement, autorisé (en partie) le décret xénophobe de Donald Trump, elles se sont vues refuser le visa américain dont elles avaient besoin pour participé à un concours international de robotique.  On … Continuer de lire Xénophobies

Les 100 premières heures: protocole, promesses et production nationale

Le 7 février 2017, Jovenel Moïse, Chevalier de la banane, est devenu le 58ème président haïtien, lors d’une cérémonie d’investiture marquée par une désorganisation manifeste et de sérieux problèmes de protocole. Depuis, celui qui a obtenu le soutien de moins d’un dixième de l’électorat – un demi-million de voix – s’est vite attelé à la tâche, entre rencontres avec les parents, accueil de notre magnifique Miss … Continuer de lire Les 100 premières heures: protocole, promesses et production nationale

Kijan yo ekri Tyonp?

Hier matin, au Boulevard du 15 octobre, des Haïtiano-Américains, nombreux, se pressent dans une grande salle  pour exercer leur droit de vote. La tendance est claire. Tout le monde vote Hillary Clinton. Ceux qui ne lisent pas trop bien (la langue de leur pays d’adoption) demandent de l’aide à ceux qui savent. Très vite, une seule personne devient le scribe attitré et remplit les bulletins de vote. M pa fin konprann sa k ekri yo. Je n’y vois pas grand chose. Mete Hillary pou mwen. Notez Hillary pour moi.

Continuer de lire « Kijan yo ekri Tyonp? »

Thanks Obama 

Le 7 novembre 2008, j’étais à Paris lorsque tomba la nouvelle: Barack Hussein Obama, le candidat coolissime aux prénoms et nom impossibles, allait devenir le 44ème président américain !

J’habitais encore dans ce studio minuscule du 16ème arrondissement qui, pendant six mois, avait livré une bataille brutale à mes allergies et moi jusqu’à ce que, vaincue – et surtout ayant réussi à convaincre l’intransigeante Mme de W. de me libérer de mon contrat et ainsi s’éviter l’inconvénient du cadavre d’une étudiante ennuyeuse dans son appartement  – je déménage dans le bien plus clément 7ème arrondissement. Ce matin-là, toutefois, j’étais invincible. J’avais passé toute la nuit à suivre les présidentielles américaines sur CNN et quand Wolf Blitzer confirma la « nouvelle historique », j’étais parée.

J’avais été une croyante de la première heure. Je disais à qui voulait l’entendre que le jeune sénateur de l’Illinois allait éliminer de la course, sa concurrente démocrate, Hillary Clinton puis le candidat républicain quel qu’il soit – ferveur anti-Bush oblige. Invitée à, comme disent les Américains, mettre mon argent où se trouvait ma bouche, j’avais même parié 1000 dollars sur la victoire de mon poulain. J’étais certaine. J’étais conquise. J’étais convaincue. Aussi, la nouvelle ne m’étonna-t-elle guère. Je m’y attendais. Il ne me restait plus qu’à la célébrer proprement.

Continuer de lire « Thanks Obama « 

America, it’s time to stop worrying and love the Trump

About five years ago, while still in the throes of the most devastating earthquake of an history littered with tragic natural and man-made disasters, Haiti had a buffoon become its President. Today, an ongoing electoral and political crisis, a debilitating inflation, an abyssal social and economic record, and 2 billion dollars in debt later, we are soldiering on, keeping on keeping on. Things aren’t so bad, really. There is a saying here that as long your head isn’t cut off, you may dream of wearing a hat. Which brings me to you.

I know it might sound crazy and reasonably defeatist but Donald J. Trump will be your next President, whether you want him or not. It doesn’t matter what you think. It won’t matter that he is a vulgarian boasting about his successes and riches even though his many bankruptcies are public knowledge. It won’t matter that he has a history of public indecency, fraught with nudity and misogynistic remarks. It won’t matter that he is an entertainer with a tact for finding and encouraging the lowest common denominator. None of this will matter. Coming November 9th, Donald J. Trump will be confirmed as your next  President.

Continuer de lire « America, it’s time to stop worrying and love the Trump »