Monsieur le Commissaire, ne laissez pas assassiner Saahmie une seconde fois

Monsieur le Commissaire Clamé Ocnam Daméus, Cela fera bientôt deux ans que des assassins nous ont enlevé Lencie Samuela Mirville. Deux ans depuis que je les surveille de loin, que j’épie chaque fait et geste, chaque changement de prison, chaque date proposée pour le passage aux assises. Deux ans depuis que j’attends patiemment que la justice fasse son travail. Jamais encore, je ne m’étais inquiétée. J’avais bien … Continuer de lire Monsieur le Commissaire, ne laissez pas assassiner Saahmie une seconde fois

Yo pran yo! Que justice soit faite !

Les ravisseurs présumés de Saahmie ont été retrouvés. Leurs photos circulent sur les réseaux sociaux depuis hier soir. Les internautes sont en liesse. Ils respirent. Ces criminels vont payer. Il faut absolument tracer un exemple. C’est à qui sera le premier à  féliciter la police pour cet excellent boulot. Celle-ci nous a contacté directement sur le compte Twitter (@saahmultitude) pour nous annoncer la bonne nouvelle. Nous l’avons remerciée à profusion. Mèsi Mèsi anpil.

Désormais, nous nous préparons pour la suite: nous assurer que les assassins soient poursuivis, jugés et condamnés avec toute la rigueur de la loi. La #saahmultitude doit se préparer à suivre et accompagner le procès à partir d’aujourd’hui et c’est ce qu’elle fera. Nous continuons d’être aussi déterminée à ce que la mort de Saahmie rompe avec ce qui paraît parfois une tradition de l’impunité en Haïti. Nous ne cèderons pas. Nous ne plierons pas. Nous ne fléchirons pas.

Continuer de lire « Yo pran yo! Que justice soit faite ! »

Je ne partirai pas

Je ne partirai pas. Ils n’y arriveront pas.  Je ne donnerai pas cette joie à ceux qui ont séquestré tout un peuple et le font vivre dans la peur. Ils ne réussiront pas à me déloger. Si quelqu’un doit partir, ce sera eux. Cette petite minorité zwit de politiciens véreux, de fonctionnaires corrompus, d’hommes d’affaires malhonnêtes, d’humanitaires inhumains, de petits malfrats et autres bandits de grand chemin, ne réussira pas à me dicter ma vie. Parce qu’enfin, ils ne sont pas si nombreux. Pour un pays qui accuse les pires taux dans les indices internationaux de la corruption, de la fragilité étatique ou encore du développement humain, les statistiques de la criminalité – 11,5/100 000 pour le taux d’homicide volontaire  contre une moyenne régionale de 28,5/100 000 – semblent presque raisonnables. Ce qui l’est moins c’est la nonchalance avec laquelle nous nous sommes installés dans l’impunité.

Continuer de lire « Je ne partirai pas »

Article mis en avant

Ma chère Saahmie

Mise à jour: Les assassins de Saahmie seront jugés cette semaine. Aujourd’hui, ont débuté les assises criminelles avec assistance de jury. Ce matin, trois heures, j’ai enregistré ma lettre à Saahmie – j’avais besoin de faire quelque chose.


Ma chère Saahmie,

Ce billet est une promesse. Une promesse que je te fais – mais surtout que je me fais et que je fais à tes collègues étudiants. Ton nom va entrer dans l’histoire comme celle qui a mis fin à cette spirale absurde de la violence en Haïti. Ton nom deviendra synonyme de la fin de l’impunité et des enquêtes qui se poursuivent indéfiniment. Je n’aurai de cesse de travailler à ce que ce le soit. Je deviendrai une véritable peste. Je vais les hanter nuit et jour. Ceux qui t’ont tué. Ceux qui y ont contribué. Les coupables de ta mort et les responsables aussi. Et je ne serai pas seule. J’aurai avec moi une multitude. Une #saahmultitude, inspirée par ton charmant néologisme – que nous avons légèrement détourné – et révoltée par la façon dont tu nous as été arrachée.

Cette #saahmultitude, ce sont d’abord tes collègues, bénévoles et étudiants, qui se refusent à te laisser partir comme ça, qui sont déterminés à obtenir que tes bourreaux paient pour leur crime, pour que justice soit faite. Ce sont aussi d’autres gens qui n’ont pas eu la chance de te connaitre mais qui ont vu la force de cette vie qui pétillait dans tes yeux et qui veulent voir payer ceux qui ont osé la détruire. Ce sont aussi tous ces gens que nous allons réussir à faire sortir de leur apathie, tous ces gens qui, comme nous, en ont assez et veulent signifier clairement aux coupables et aux responsables qu’il est fini le temps où nous acceptions de vivre dans la peur, en craignant notre tour.

Continuer de lire « Ma chère Saahmie »

#Saahmiltitude

Je viens de perdre une étudiante, une collaboratrice. Elle a été kidnappée, assassinée puis jetée dans une décharge par ses ravisseurs. Hier soir, aux environs de minuit, j’ai supplié les réseaux sociaux d’aider à préserver sa dignité et de ne pas publier cette photo immonde. J’ai prié pour qu l’image que nous gardons d’elle soit celle de cette jeune femme pleine de vie et d’avenir, cette étudiante en agronomie, passionnée de et créatrice de mode, cette battante qui gardait, en tout, le sourire.

Ce matin, assise à mon bureau, lunettes noires bien vissées pour cacher mes pleurs de rage et d’impuissance, je peine à trouver les mots. Il y a deux semaines, elle y était encore, dans ce bureau à réaffirmer, par ses tenues recherchées, sa joie de vivre, son refus de se laisser abattre … sa défiance des laideurs de la vie. #Saahmiltitude qu’elle appelait ça. Je me plais à m’imaginer que, jusqu’à sa mort, elle a gardé cette attitude.

Continuer de lire « #Saahmiltitude »