Chapeau, les génies !

La controverse qui n’a pas lieu d’être a débouché sur la mise en place d’une Assemblée constituante par un Jovenel Moïse qui, depuis février, cherchait le bon moment pour lancer  sa nouvelle constitution. Voici donc réouvert l’ère des chefs d’État produisant leur petite constitution. Une grande tradition initiée par nos pères fondateurs – Dessalines (1805), Christophe (1807, 1811), Pétion (1806, 1816) – souvent préservée – … Continuer de lire Chapeau, les génies !

Que quelqu’un informe le BINUH que le moment pour une réforme constitutionnelle est passé

Le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) vient de rater une occasion de se taire. Nous avions pratiquement oublié qu’un machin avait remplacé la MINUSTAH – qui nous avait gentiment apporté le choléra – et la MINUJUSTH – qui n’a jamais réussi qu’à voir sa cheffe devenir persona non grata. On pourrait croire qu’il profiterait de cet oubli virtuel pour continuer à être, … Continuer de lire Que quelqu’un informe le BINUH que le moment pour une réforme constitutionnelle est passé

« Le mot du droit » n’existe pas

Les questions se multipliant sur la controverse qui n’a pas lieu d’être, prenons le temps de faire sauter quelques verrous. À commencer par « le mot du droit ». Qui n’existe pas. Juridiquement, il n’existe pas. Ce n’est pas un concept juridique. Le droit n’est pas une religion; la loi n’est pas sa Bible. Je l’ai déjà expliqué ici, à plusieurs reprises, mais puisqu’il me semble falloir … Continuer de lire « Le mot du droit » n’existe pas

Jovenel Moïse a été élu suite à l’élection présidentielle de novembre 2016, mais cela, vous le saviez déjà

Hier, je voulais éviter d’entretenir un débat basé sur la mauvaise foi, per fas et nefas, mais il appert que, au final, dans le cadre de mon long combat contre les charognards de la démocratie, je doive. Ils ont, possiblement, réussi à persuader des gens de bonne foi que leurs arguments étaient recevables. Je vais donc, à mon corps défendant, faire comme si, et les … Continuer de lire Jovenel Moïse a été élu suite à l’élection présidentielle de novembre 2016, mais cela, vous le saviez déjà

Per fas et nefas

Le 3 janvier 2017, le Conseil Électoral Provisoire confirme l’élection, à 55,60 % des voix, de Jovenel Moïse à la présidence d’Haïti. Le Président élu annonce la bonne nouvelle sur Twitter et place son mandat présidentiel de 5 ans sous le signe de la « volonté agissante ». Ce mandat présidentiel de cinq ans qui m’est confié, en toute liberté, par le peuple haïtien, aura pour boussole … Continuer de lire Per fas et nefas