Revisiter Babel 

Ce billet a été publié pour la première fois le 20 mai 2008 sur un blogue désormais défunt. En ces instants où nos Senatus scribendi font référence à la religion du pays dans leurs lois mal écrites, il m’a semblé indiqué de le partager avec vous.  Dans un merveilleux jardin, un fils et une fille, un jour, décidèrent de passer outre les enseignements de leur … Continuer de lire Revisiter Babel 

Silence, on dort!

Le saviez-vous? Jésus revient bientôt! Le message arrive, comme un coup de poing, à trois heures du matin. C’est l’heure de la repentance et apparemment l’heure de ne pas laisser dormir les braves gens. C’est qu’il y a urgence. Des âmes à sauver, contre leur gré s’il le faut. C’est le Maître lui-même qui le dit à son serviteur:

Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d’entrer, afin que ma maison soit remplie. (Luc 14:23)

Continuer de lire « Silence, on dort! »

Ces dictateurs que l’on encense

Vu sur un groupe WhatsApp: 16 RAISONS RÉELLES POURQUOI ILS ONT ÉLIMINÉ LE COL. KADHAFI. Suivit une liste des prétendus délices de la vie des Libyens sous le Colonel qui fut accueillie par des bravos, des félicitations et des remerciements pour cette information qu’ILS nous cachent. En laissant passer la syntaxe proprement révoltante du titre et même les fausses vérités qu’elle assène avec une rare certitude, ce qui arrête ici, alors que s’annonce, chez nous, le retour d’un populisme de droite, c’est le raisonnement scabreux dans lequel s’engage ce texte qui conclut, de la plus sérieuse façon: « Si cela est appelé « Dictature », je me demande quel type de leadership ont les démocrates!!! »

La réponse semble pourtant claire. Les démocrates ont un leadership démocratique, c’est-à-dire un leadership qui respecte les libertés personnelles, qui traite l’être humain comme l’adulte qu’il est, qui ne pense pas savoir mieux que l’autre ce qui est bon pour lui. C’est Périclès qui, pour défendre la démocratie, rappelait que plus qu’un régime politique, elle est surtout un support philosophique social. Un régime tolérant, basé sur une flagrante fiction: celle de l’égalité entre les êtres humains. C’est donc un régime aussi généreux que philanthrope parce que fondé sur l’amour des autres et, ipso facto, le respect que nous leur portons. Continuer de lire « Ces dictateurs que l’on encense »

Le ciel est bleu. Aristide veut déchouquer. 

Matthew tue des Haïtiens. Trump gagne les élections américaines. Aristide fait l’apologie du déchoucage. Les trois nouvelles désolent et choquent mais elles sont dans l’ordre des choses. Cela commence à devenir une thématique sur ce blogue mais, quand ils vous montrent qui ils sont , croyez-les , la première fois.

Un ancien prêtre que nous avons élu alors qu’il nous invitait à apprécier l’odeur de la chair humaine qui brûle promet de mettre le feu s’il n’a pas ce qu’il veut. La chose n’est pas extraordinaire. Elle est de celle que nous espérons ardemment ne pas avoir à vivre mais elle n’est pas inconcevable.  Continuer de lire « Le ciel est bleu. Aristide veut déchouquer. « 

Le blues du Mâle Occidental Blanc 

David Duke est candidat au Sénat. L’ancien chef du Ku Klux Klan et grand fan de Donald Trump, se lance dans la course pour qu'(enfin), au Congrès, quelqu’un défende l’héritage des Européens-Américains. Cette candidature arrive à un moment où des Américains à la peau trop foncée se voient menacés d’interdiction d’entrer (parce qu’ils sont de la mauvaise religion), d’obligation de départ (parce qu’ils parlent la mauvaise langue) ou de ticket pour l’au-delà (parce qu’ils respirent en étant « Noirs »). Elle rejoint une vague brune déferlante et aux échos assourdissants qui menace de submerger toute décence humaine au nom de croyances dépassées et surannées.

Misogyne et xénophobe, ce mouvement rassemble des dégénérés, narcissiques et nombrilistes, prêts à sacrifier l’humanité à leur divinité. Cette vague hurlante est le dernier refuge de ceux qui sont déterminés à réclamer ce qu’ils estiment être leur droit divin:  établir leur dominion sur la Terre et tout ce qui s’y trouve.

Continuer de lire « Le blues du Mâle Occidental Blanc «