Youri Mevs, « ennemie du peuple »

Une fois n’ est pas coutume, j’écris ce billet sur WordPad et non directement sur WordPress. WordPad parce que c’est simple, léger et que Microsoft Word pour un billet, c’est abusé. WordPad surtout parce que ma connexion à Internet ces temps-ci se résume à WhatsApp et, de temps en temps, des notifications de mails que je ne pourrai probablement pas lire. WordPad dans l’espoir de … Continuer de lire Youri Mevs, « ennemie du peuple »

Le plus effrontément corrompu des principaux politiciens haïtiens

Il y a deux mois, alors que je terminais les recherches pour l’#OditLise, je me suis refamiliarisée avec les câbles de l’ambassade américaine en Haïti publiés par Wikileaks. J’y ai retrouvé la délicieuse chronique de l’ambassadrice Janet Sanderson sur le choix de Ti-Bob (Manuel) par un Préval qui souffrait difficilement un Jean-Max Bellerive qui finira pourtant par devenir son Premier ministre. Ce fut aussi l’occasion … Continuer de lire Le plus effrontément corrompu des principaux politiciens haïtiens

Depuis 2010, Haïti a reculé de 14 points dans l’indice mondial de la faim

Avec un score de 34.7 dans l’indice mondial de la faim (IFM), Haïti se classe 111ème sur 117 pays qualifiés, ce qui la place dans la catégorie Alarmante. Calculé par par l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR), l’IFM constate, chaque année, l’incapacité d’une espèce qui réussit à produire le double de la nourriture nécessaire … Continuer de lire Depuis 2010, Haïti a reculé de 14 points dans l’indice mondial de la faim

Opont et ses dames

Hier, 27 janvier 2016, le Président du Conseil Électoral Provisoire, le sieur Pierre-Louis Opont, comptable de son état, a reçu une lettre de ses patrons. Dans cette lettre fort clémente, le Forum économique du secteur privé – le plus grand regroupement de patrons céans – invite un malheureux, condamné à publier des résultats qui n’en sont pas, à remettre sa démission « en vue de permettre à la nation de trouver une issue à la crise actuelle ».

Victime de l’OÉA en 2010 – quand il dut retirer Jude Célestin du second tour de la présidentielle – et du BCEN en 2015 – lorsqu’il dut introniser, dès le premier tour, les sénateurs Jean-Renel Sénatus et Youri Latortue – Pierre-Louis Opont est un grand incompris dont les efforts – précise Grégory Brandt qui signe la lettre – « en vue de remplir cette mission difficile et servir les intérêts du pays » sont malheureusement restés vains. Heureusement que, pris dans la tourmente, le Président Opont peut continuer à compter sur ses femmes.

Continuer de lire « Opont et ses dames »