Le procès Sankara débute aujourd hui

Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara et 12 de ses compagnons sont assassinés par un commando armé au cours d une réunion du Conseil de l Entente. Le leader panafricain, arrivé au pouvoir à la suite d un coup d État mené par son frère d armes, Blaise Compaoré, venait d être renversé par celui-là même qui l avait aidé. Blaise Compaoré – qui rejette … Continuer de lire Le procès Sankara débute aujourd hui

Nous sommes le 14 mai

Le 14 mai 1610, le tout premier roi Bourbon de France meurt assassiné de plusieurs coups de couteau dans la poitrine par le triste François Ravaillac. Six fois converti, le bon roi Henri est connu comme celui qui a mis fin aux longues et fratricides guerres de religion – possiblement parce qu’il a vécu ce tiraillement dans sa famille et jusqu’en lui-même – avec le fameux édit de Nantes. Le bon roi, dont la popularité commençait à s’effriter, expira par la main d’un disciple d’hommes de Dieu remontés contre le « tyran Henri » qui a volé un couteau, au passage, dans une auberge.

Continuer de lire « Nous sommes le 14 mai »

La race ne se perd pas

Le Bénin n’est pas que la patrie du vodou. Pour bon nombre d’entre-nous, dont l’auteur de ces lignes, c’est la grand-mère patrie. Aussi, n’ai-je point été surprise d’apprendre que 48 candidats à la présidence venaient d’être approuvés par la Commission Électorale Nationale Autonome (Cena) pour les présidentielles de  février. C’est vrai qu’il leur en manque 6 pour prétendre à notre record de 2015 mais si l’enfant ne dépasse pas ses parents… Du reste, nous n’aurons la liste définitive que le 25 janvier après sa validation par la Cour constitutionnelle du Bénin qui, pendant dix ans, de 1998 à 2008, a été présidée par… une Haïtienne. Il se peut donc qu’il y ait quelque réduction.

Une autre différence de taille : le Bénin est stable. Avec un indice de démocratie de 5.65 (régime hybride), il est régulièrement classé dans le top 10 des démocraties africaines. Aucune MINUSTAH n’y est donc nécessaire. Les élections se feront de façon,  c’est le cas de le dire, « autonome », avec la bienveillante assistance électorale du PNUD. Si tout se passe bien, le nouveau président du Bénin sera le franco-béninois que des mauvaises langues comparent au Meursault (l’Étranger) d’Albert Camus perdu dans un monde dont il ne connaîtrait pas les codes. Continuer de lire « La race ne se perd pas »

Il était une fois le 16 décembre 1990

Aujourd’hui, le septième épisode de la saga Star Wars, Le Réveil de la Force, sort dans les cinémas en France. Dans ce dernier épisode de la lutte achronique entre les chevaliers Jedi et les Sith, un Jedi (Kylo Ren, neveu du héros Luke Skywalker) est passé du côté obscur de la Force, comme avant lui, un autre Jedi (Darth Vader, le père même du héros). C’est le thème de la série entière: l’équilibre entre le bien et le mal et, en particulier, l’attraction que ce dernier exerce sur ceux qui étaient ou que l’on croyait préalablement bons.

Il y a 25 ans, jour pour jour, le peuple haïtien élisait dans la joie et la bonne humeur, un prêtre adepte de la théologie de la libération qui promettait justice, transparence et participation à un peuple qu’on avait toujours privé des trois. 25 ans plus tard, ce peuple attend toujours que se matérialise ce rêve fou qu’il croyait lavalassement possible.

Un très bon ami qui, dans son adolescence, a cru aux discours et aux promesses d’un lendemain meilleur du prêtre de Saint Jean Bosco, parle en ces termes de son « erreur de jeunesse »:  » Je voulais changer le monde. Et je refusais que le monde me change.  » Tout comme le peuple haïtien qui, ce 16 décembre 1990, s’était mis debout pour élire son premier et,  probablement seul, président démocratiquement élu. Il pensait pouvoir changer le monde (et sa manie de diriger la destinée de la première République noire). Mais c’est le monde qui l’a changé (en un peuple pathétique, à genoux, humilié).

Continuer de lire « Il était une fois le 16 décembre 1990 »