Santé!

Le 3 avril 2000, Jean Dominique est assassiné parce qu’il avait assez gêné. Ce que la dictature Duvalier n’avait pas réussi à faire, la kakistocrassie qui suivit le réalisa: faire taire la voix de Jean Do. Désormais Haïti n’a plus personne pour dénoncer le sirop meurtrier des laboratoires Pharval. Des journalistes trop occupés à « être riche, et alors? » ne peuvent se payer le luxe d’être … Continuer de lire Santé!