fbpx

#PaFèSilans : Un Fonds pour les victimes dans les médias et le milieu culturel

Depuis les dénonciations des dernier mois, j’ai parlé à plusieurs jeunes femmes victimes d’agressions sexuelles dans les institutions où travaillent leurs prédateurs. Des jeunes femmes qui ne peuvent ne #PaFèSilans parce qu’elles risquent leur plus que leur travail, leur carrière tout entière. Depuis deux mois, je réfléchis à la meilleure façon de les aider et, finalement, ce matin, je me suis rendue compte que le mieux à faire est de leur garantir un meilleur emploi.

La grande majorité de celles avec qui j’ai discuté jusqu’ici travaillent dans les médias et le milieu culturel et voilà quelques années que je rêve à un média indépendant de qualité qui (in)formerait les citoyen.ne.s sur la démocratie, la réflexion critique et combat constant pour la dignité. Ce rêve a trouvé refuge dans le projet ANVA Medya de l’association Ayiti Nou Vle A mais attend encore de se matérialiser.

Certes, nous avons depuis lancé Koze Kilti Vyòl, un podcast sur la culture du viol, consacré à la manifestation de celle-ci dans notre vie de tous les jours. Nous nous sommes lancé.e.s dans une exploration du langage comme véhicule du sexisme et autres attitudes ayant tendance à banaliser voire justifier les agressions sexuelles. L’émission est relayée par 8 radios à travers le pays, une dizaine d’organisations féministes continuent la discussion dans leurs zones respectives, une tournée des écoles commence dans une semaine. C’est une petite victoire. Nous pouvons ainsi obtenir que plus de gens dans la société parle mais cela ne résoud pas le problème des victimes qui font silence de perdre leur travail.

Au cours de ces deux mois, j’ai aussi eu des discussions avec trois personnes étrangères à l’association qui se sont offerts pour aider à concrétiser l’idée, dont deux avec une expérience de plusieurs décennies dans la radiodiffusion. Ce matin, je suis arrivée à la conclusion qu’il ne faudrait pas laisser passer une telle combinaison de facteurs, qu’il faut essayer d’en tirer quelque chose. Voilà donc la grande idée : mettre sur pied un Fonds pour engager et garder à ANVA Medya – le nom final est à déterminer – pendant au moins un an les professionnelles victimes d’agression sexuelles. Elles travailleraient dans un média citoyen, pourraient continuer à faire ce qu’elles aiment et ne plus avoir à subir une culture d’entreprise qui protège leurs agresseurs.

Je n’ai encore rien, pour l’instant. Juste une idée. Je cherche des Haïtien.ne.s du pays de bonne volonté pour aider à monter ce Fonds avant de demander au public de contribuer. Si vous êtes intéressé.e à aider, envoyez un mail à pafesilans@ayitinouvlea.org.

Ayiti Nou Vle A

Patricia Camilien View All →

How about we let the writing do the talking?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :