Trase yon chimen pou Ayiti

Nou ka tande nan nouvèl gen yon gwoup moun ki konprann peyi a pa ka kontinye mache jan l prale a epi deside lanse yon apèl sitwayen pou nou chanje sa. Si nou tande apèl sa nan radyo oubyen li li nan jounal, nou ka wè non mwen site ladann. Non mwen site, paske se…

Parlons français

Ces derniers temps, le français lie et délie des langues. Nos parlementaires, sur qui nous aimons taper et qui nous le rendent bien, nous ont offert une panoplie de fouets, cravaches et martinets  à faire pâlir d’envie le divin marquis. Chiffres romains, mutisme forcé, difficultés de langage … ils nous ont gâtés et nous, nous en avons joui….

Les parlementaires sont aussi des élus

Ces derniers temps, je me trouve dans l’improbable position de devoir défendre le droit des parlementaires … à parlementer. Cela devrait tomber sous le sens mais il semble de plus en plus inconcevable pour la plupart des gens que des parlementaires retardent ou bloquent les décisions d’un Président, quelles qu’elles soient. Réflexe présidentiel oblige, on peine visiblement…

Papa Doc

Ce matin encore, j’ai encore vu passer un commentaire d’une jeune femme dans la vingtaine qui invitait à reconnaître, qu’on l’aime ou pas, que, depuis 1804, il n’y a que sous François Duvalier que l’on ait respecté Haïti. J’ai pensé laisser passer la remarque comme une bêtise de plus reprise sur les réseaux sociaux mais…

La tristesse d’un Président 

Hier, j’ai parlé d’un René Préval qui voulait espérer et inspirer l’espoir. Je l’ai présenté énergique, éloquent, entraînant. Le portrait était fidèle. Il n’était pas complet. René Préval m’est aussi apparu peiné et chagrin. Il ne comprenait pas cette facilité avec laquelle on s’attaquait à sa personne. Pas à ses actes. Il y aurait là…

Adieu René!

Lundi matin, je reçois un appel d’un grand lecteur de ce blogue qui voulait prendre de mes nouvelles. Patricia, me dit-il, tu es au Carnaval ?- Certainement pas, Président.- Ah, c’est comme pour les élections, alors? Écoute, le livre que je t’ai promis est arrivé, tu peux passer le chercher? J’habite à X. – Entendu….

Les 100 premières heures: protocole, promesses et production nationale

Le 7 février 2017, Jovenel Moïse, Chevalier de la banane, est devenu le 58ème président haïtien, lors d’une cérémonie d’investiture marquée par une désorganisation manifeste et de sérieux problèmes de protocole. Depuis, celui qui a obtenu le soutien de moins d’un dixième de l’électorat – un demi-million de voix – s’est vite attelé à la tâche,…

Un viol accidentel

Y est-il quoi que ce soit de plus embarrassant que quand vous violez quelqu’un par accident ? C’est la pire des choses, n’est-ce pas ? Vous menez une petite fouille de rien du tout dans une banlieue, un jeune délinquant noir passe par là et tombe sur votre bâton télescopique qui s’enfonce dans son cul…

À Jocelerme Privert, merci

Hier, notre Prince de la Saint-Valentin a cédé la place au dauphin rose de l’ancien roi-bouffon. Il a tenu sa promesse et accompli son mandat en organisant des élections présidentielles, législatives et locales, dans une certaine indifférence de la population, certes, mais dans une relative stabilité. Pour cela, il mérite nos félicitations et nos remerciements….

L’État haïtien et la laïcité

En réponse à une question posée et débattue sur Twitter, le texte d’un exposé réalisé, il y a 11 ans, par une jeune étudiante, dans le cadre de son cours de sociologie politique. Je n’ai jamais été anticlérical au sens réactif du terme, mais chacun doit rester à sa place. Si la religion est une démarche…

Ces « journalistes » qui nous tuent

Tous les matins, crieurs dans le désert ou pas, je pars en randonnée dans un sentier aux pentes particulièrement ardues. J’essaie de respecter une promesse faite à mon enveloppe charnelle qui, depuis quelque temps, me réclame des muscles, à cor(ps) et à cris(sements). Quand on prend de l’âge, le corps ne pardonne pas et  je sais  de quel côté…

Quand Gary Desrosiers blâme la victime 

Pour V. que ce genre de discours révolte.  Ainsi donc, en réaction à un viol collectif qui a choqué toute la nation, le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti s’est résolument installé dans la longue tradition qui consiste à  blâmer la victime. Un lecteur, furieux, vient de m’envoyer l’article de Loop News rapportant les propos irresponsables…