Raquel Pélissier représente-t-elle vraiment la femme haïtienne?

Cette question d’un spectateur sceptique a provoqué hier soir sur Twitter un affreux florilège d’injures d’émo-nationalistes révoltés par le racisme, la négativité, l’ignorance, la bêtise, la mauvaise haleine – comment ça se sent dans un tweet, on ne sait – de ce trouble-fête qui ferait mieux de fermer sa gueule, de supprimer son compte Twitter et…

Donald Trump might save humankind

When the news of pharma bro Martin Shkreli jacking up the price of AIDS medicine Daraprim from US$13.5 to US$750 per pill went viral, I felt compelled to give him the benefit of the doubt. I posited he was trying to tell us something, rile us up, make us realize the fondamental wrongness of a system…

Des Chrétiens kidnappent et violent une fille de 12 ans

La voiture | la loi de ma bouche | mercredi 25/01/2017 – 07:48 Accusés de kidnapping et de viols aggravés sur une mineure de douze ans, deux Chrétiens ont demandé au tribunal de leur permettre d’assurer eux-mêmes leur défense. Ils comptent y arriver en utilisant « le seul code de lois qui vaille la peine« : la Bible….

Des couilles en or

Il est dit dans le Deutéronome, au chapitre 23, verset 1, que celui dont les testicules ont été écrasés n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel. C’est que Dieu tient à ses couilles. Il y tient tant qu’il interdit, dans le Lévitique (22:24), qu’on lui offre des animaux ainsi amoindris. Dieu aime ses mâles, entiers, forts,…

Plus Jammeh!

Yahya Jammeh s’était engagé à gouverner la Gambie pour un milliard d’années. Réélu pour la quatrième fois à la tête de la Gambie en 2011 lors d’élections tout sauf démocratiques, il remettait son destin « entre les mains du Tout-puissant Allah » et invitait les aigris, ceux à qui « cela ne plait pas« , à « aller au diable ». Lui, continuerait à…

La richesse est une vertu

Au retour de son premier voyage à l’extérieur après la proclamation de sa victoire aux présidentielles, le Président élu, Jovenel Moïse, a rencontré une presse visiblement peu intéressée à sa visite chez nos voisins – qu’il nous faut, je le répète, arrêter de détester par habitude – et déterminée à obtenir une déclaration sur le…

Quis custodiet ipsos custodes?

En voyant certaine lettre circuler sur les réseaux sociaux, je discutais avec un ami et lecteur de ce blogue de tous ces titres que l’on répugne à donner : Excellence, Honorable, Sainteté … Tous ces prédicats, toute cette pompe, tous ces honneurs dévolus à des fourbes et des pervers à l’impéritie achevée. Que, chez nous, un…

Mon père m’a donné un mari

Ce matin très tôt, j’ai reçu un appel me disant de ne pas rentrer sur Port-au-Prince et d’annuler mes rendez-vous. En ce 2 janvier, jour des aïeux, l’ochlocratie reprend ses droits. 2017 fait un détour par 2016 et sa crise électorale. 

et libera nos ab oeconomistae

Pour A. que les débats sur la seule vraie science (TM) indispose.  À la mi-décembre, un ingénieur partagea cet article de RFI au titre provocateur: L’économie n’est pas «une science, mais une idéologie», provoquant une sainte ire chez deux économistes. Foutaises! s’écria l’un. Balivernes! confirma l’autre. Il est fort probable qu’aucun des trois n’ait lu l’article. La chose…

Les pauvres devraient mourir

C’est une triste chose pour ceux qui se promènent dans cette grande ville ou voyagent dans la campagne, que de voir les rues, les routes et les portes des cabanes encombrées de mendiantes que suivent trois, quatre ou six enfants tous en haillons et importunant chaque passant pour avoir l’aumône. Ces mères, au lieu d’être…

Les malheurs de Clifford

Il était une fois, un pauvre bougre, « né à Port-au-Prince le 23 janvier 1972, homme d’affaire, demeurant et domicilié à Delmas 60 appartement 5, marié, père de (2) enfants » qui s’est trouvé devant le juge pour avoir été évadé de la prison de Croix des Bouquets. Trois mois plus tôt, le malheureux – dont le généreux…

Un cadeau décidément Léger

Au printemps dernier, en pleine dénonciation de népotismes et de corruptions au sein de l’administration publique, nous prenions le temps d’admirer les mots faussement apparentés. « Ce que je vois comme un poison (gift, en suédois) est peut-être un cadeau (gift, en anglais) » écrivais-je alors, ignorant que, pour la Noël, le commissaire Danton Léger me soulagerait de cette complication en…