Accéder au contenu principal
Derniers billets
Cérémonie du Bois Caïman

Le choix de la liberté – La cérémonie du Bois Caïman

Hier soir, j’ai lancé ce blog en guise de protestation contre l’insidieuse implication que ne pas voter aux élections équivaudrait à se départir de sa liberté d’expression, à ne plus avoir droit de cité dans les affaires de la cité. Même en passant sous silence le fait que, chez nous, le vote n’est pas obligatoire, il serait sans doute utile rappeler aux bien-pensants et aux donneurs de leçons qu’il y a deux cent vingt quatre ans, dans la soirée du 14 au 15 aôut 1791, mes ancêtres asservis, à qui je dois la loi de ma bouche, ont fait le choix inconditionnel incontestable de la liberté. Ce choix ils l’ont fait pour eux-mêmes et tous ceux à venir lançant une révolution qui devait aboutir à rendre les droits de l’homme effectivement et indubitablement universels.

Caricature tabulation

Au Rédacteur en Chef du Nouvelliste

C’est avec un sourire tout aussi convenu que votre « coup de gueule » que j’ai lu votre diatribe contre ces abstentionnistes responsables de tous les maux d’une démocratie qui n’existe que dans les discours d’acteurs bien éloignés de la vie quotidienne du peuple haïtien. Cela m’a rappelé une récente discussion que j’ai eue avec quelques amis sur l’irresponsabilité de ceux qui invitent les Haïtiens à aller voter dans des élections organisées par un Conseil Électoral n’ayant aucune crédibilité et dont le Président, Monsieur Pierre-Louis Opont, a reconnu publiquement avoir accepté d’escamoter les vrais résultats des élections de 2010 pour laisser publier ceux qui ont été approuvés par la communauté internationale, en particulier l’Organisation des États Américains.

Aller à la barre d’outils