Accéder au contenu principal

Les discours céans

Ces temps-ci, les discours se suivent et (ne) se ressemblent (pas). Le Président pique une crise. Le Premier ministre joue à l’homme d’État. Après trois jours de lockdown suite à la manif du 18 novembre. Après neuf jours de lockdown suite à la manif du 7 février. L’ado énervé. Le parent rassurant. « Tu ne sers à rien. Je te déteste », fait le Président. « Excusez-le. Il a la fièvre », fait le Premier Ministre.

En attendant, nous assistons, impuissant.e.s à ce jeu sinistre, entre un Président qui ne préside plus rien et un Premier ministre qui espère présider. Aussi, avons-nous eu droit, après deux heures et demie d’attente, à un discours ampoulé, ponctué d’exclamations inutiles, ce qui finit par nuire à la sincérité de l’entreprise.

Le discours a toutefois le mérite – et s’assure que tout le monde s’en rende compte – de reconnaître la réalité de la crise haïtienne et les causes de ces manifestations en série: la corruption, la vie chère, #PwosèPetroCaribeA. Les « décisions » proposées sont, de façon peu surprenante, adaptées. C’est un beau programme de gouvernement, de quoi signaler un virage vers #AyitiNouVleA. Mais je n’y crois pas. Le Premier Ministre Céant, non plus, d’ailleurs.

Cette belle liste d’épicerie – qui refuse de trop entrer dans les détails, en attendant que des ministres que Céant ne contrôle pas viennent les préciser – ne semble en fait avoir qu’un but : souligner l’incompétence, l’impéritie, la totale inadéquation du Président Jovenel Moïse comme chef de l’Etat. Mais cela, nous le savions déjà. Aucune surprise donc.

Du reste, deux heures avant le discours, une copie circulait déjà sur Whatsapp.

La question n’était donc plus de savoir ce qui allait être dit mais s’il allait être dit. C’est fait. Ite, missa est.

Encore une fois, il va falloir nous sauver nous-mêmes.

Cet article est également disponible en : Créole

Patricia Camilien Tout afficher

How about we let the writing do the talking?

8 thoughts on “Les discours céans Laisser un commentaire

  1. I agree with what you said; However, since we have been ask for Petro process since this thing started, should we not give him the chance ?

  2. Let’s be serious. Who in their right mind still thinks that the problem in Haiti is the President and/or the Prime Minister?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils